Views
1 year ago

Inspiration 2/2018 fr

  • Text
  • Montagne
  • Corde
  • Poids
  • Inspiration
  • Voies
  • Rocher
  • Lorsque
  • Grimper
  • Bloc
  • Beaucoup

BON PLAN LES ARÊTES

BON PLAN LES ARÊTES URANAISES EN GRANITE 2981 m est l’altitude du Salbitschijen, donc même pas 3000 m. Mais l’arête ouest fait quand même partie des plus longues arêtes grimpables des Alpes : 32 longueurs ou 1200 m sont à avaler, la « Rolls » des arêtes. 700 m est la longueur de la couronne du barrage du Göscheneralpsee. La construction de cette digue ensemencée a été achevée en 1960. La retenue présente un volume de 75 millions de mètres cube d’eau. Les ruines de l’ancien hameau de Göscheneralp sont enfouies sous le lac. Les habitants ont été relogés dans le hameau de Gwüest situé en contrebas du barrage. 34 ans, est le temps que Hans Berger a passé à la Salbithütte comme gardien. Cette cabane fut longtemps uniquement fréquentée par des grimpeurs, mais depuis 2010 elle est la première cabane sur un des plus beaux itinéraires de randonnée de plusieurs jours dans les Alpes : l’itinéraire des cabanes uranaises. C’est un circuit faisant le tour du Göschenertal et passant aux cabanes suivantes : Salbithütte, Voralphütte, Bergseehütte, Chelenalphütte, Dammahütte et Albert-Heim-Hütte. Pour en savoir plus, consulter le livre « Hüttentrekking Bd. 2 Schweiz » du Bergverlag Rother. La construction du pont suspendu Salbitbrücke est en lien avec la mise en place de cet itinéraire de cabane en cabane. Long de 90 m il constitue le cœur du tronçon entre la Salbithütte et la Voralphütte. Dans quelle mesure pourrions-nous poser des assurages ? Alex est le premier à trouver les trois spits qui assurent la première longueur. Le cheminement de la voie est évident. Écarter les jambes, se mettre en opposition – voici les clés pour gagner le premier relais sur l’arête. Un début prometteur ! En arrivant sur le fil de l’arête le regard concentré des premiers mètres s’évade sur les alentours. Tout le panorama des Alpes uranaises centrales se dévoile, un paysage blanc, vert et gris. Traduit, cela donne : glace, herbe et granite. De la glace en grandes quantités recouvre toujours le Dammastock, 3630 mètres d’altitude, le sommet le plus élevé aux alentours. Ses glaciers ou ses eaux donnèrent, il y a 70 ans, le signe de départ pour la construction du barrage Göscheneralpsee, terminé en 1960. Au fond de ce lac aux teintes turquoise, se trouve encore le clocher de l’ancien village Göschener Alp. À l’époque, ses habitants furent relogés au hameau de Gwüest situé juste au-dessus du camping – très prisé des grimpeurs. GRANITE – LES CHÂTEAUX ROCHEUX URANAIS Le granite est la base de tout dans les Alpes uranaises. Si vous avez été attentif à l’école, vous vous rappelez sûrement : « Le granite est composée de quartz, mica et feldspath. » Il s’agit sans doute d’une des roches dont la composition est la plus simple – le granite ne contient que les trois minéraux mentionnés ci-dessus. D’une manière générale et partout dans le monde. Et d’où vient-il ? La granite est une roche magmatique, formée dans les entrailles de la terre. Il y a des millions d’années, les roches liquides se sont introduites dans la croûte terrestre et elles se sont fait piéger à une profondeur d’environ quatre à six kilomètres. À cet endroit cette bouillie de roche était entourée d’autres roches en formant une sorte de champignon. Et elle avait le temps, même beaucoup de temps, pour se refroidir et former de gros cristaux. Durant ce processus de refroidissement, cet amas de rochers s’est rétréci en créant des fissures perpendiculaires l’une par rapport à l’autre. En regardant l’amas de rocher dans son ensemble on constate qu’il est sillonné de fissures perpendiculaires, comme s’il 24

URI était composé de cubes de différentes tailles. Cette formation rocheuse est toujours profondément enfouie dans la croûte terrestre. Et rien n’aurait changé si l’Afrique n’avait pas entamé une course vers le nord il y a environ 55 millions d’années. Ce continent en mouvement est entré en collision avec l’Europe. Les Alpes se sont formées et les roches profondément enfouies dans les entrailles de la terre ont été poussées à la surface. L’eau pouvait à présent aussi s’attaquer au granite uranais ; elle s’infiltra donc dans les failles naturelles de la roche – les fissures perpendiculaires. Par le cycle répétitif du gel-dégel, l’eau s’est creusé un chemin dans les rochers. Les glaciers de la dernière glaciation se sont chargés de déblayer les débris en vallée. Ce qu’il reste ce sont les dents, les dalles et les arêtes des montagnes uranaises. De gigantesques châteaux de roche dont les murs sont sillonnés par des fissures et dièdres parallèles créant ainsi un motif surréaliste. Là où le rocher est recouvert d’une fine couche de terre prospèrent de l’herbe grasse dont le vert intense est en douce harmonie avec le gris du granite autour. «Escalade de rêve en granite, difficile de faire plus beau et plus élégant.» L’utilisation habile de coinceurs et de friends est un moyen efficace de réduire les risques en escalade alpine. UNE LIGNE PARFAITE « Relais ! » appelle Alex, et je sais que 30 ou 40 mètres de plaisir pur m’attendent à nouveau. Dans ses longueurs inférieures l’arête n’est que plaisir et Pâturages verts et granite gris font partie de l’univers du Göscheneralpsee. INSPIRATION 02 / 2018 25

Français

Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale
Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport