Views
2 months ago

Inspiration 4-09

BONS PLANS VILLES

BONS PLANS VILLES D’ESCALADE VILLE, CAMPAGNE, ROCHER Escalade sur la Nordkette à Innsbruck : là où se sont déroulés les championnats du monde d’escalade de 2018, le rocher n’est jamais loin. Le prochain bar non plus. Les virées en ville n’ont jamais connu un tel succès. En revanche, les voyages de courte durée vers des destinations éloignées font – non sans raison – l’objet de critiques. Pourquoi ne pas prolonger son séjour et faire rimer culture avec nature ? Nous vous soumettons ici trois idées. PHOTO À GAUCHE : INNSBRUCK TOURISMUS / TOMMY BAUSE, À DROITE : INNSBRUCK TOURISMUS / CHRISTIAN VORHOFER INNSBRUCK SUR LES TOITS D’OR TEXTE GEBHARD BENDLER Quelle est la capitale des Alpes ? Innsbruck, bien sûr. C’est, du moins, la réponse que donneraient ses quelque 130’000 habitants. En effet, exception faite de Grenoble, on ne trouve aucune ville de cette taille au cœur des Alpes. Avec plus de 30’000 étudiants, cette cité universitaire est empreinte d’une atmosphère jeune et dynamique, tout ceci dans un environnement mi-alpin, mi-urbain. En été, tandis que de nombreux touristes affluent en vieille ville, vers le Petit toit d’or, les fans d’escalade sportive et alpine jouissent d’un véritable paradis de la grimpe à Innsbruck et dans ses alentours. SITES D’ESCALADE À PROXIMITÉ DE LA VILLE La Nordkette, qui domine le nord de la ville et se situe encore à Innsbruck, est un site d’escalade alpine. À 2100 mètres d’altitude, se trouve le site du Seegrube, qui attire les grimpeurs avec son calcaire parfait et sa spectaculaire vue plongeante sur la ville. En outre, ce site est accessible très facilement grâce à l’un des plus vieux téléphériques de l’histoire. En vélo, on atteint en quelques minutes Höttinger Steinbruch ou Mühlau : ces deux sites, localisés au cœur de la zone urbaine, proposent une escalade sur conglomérat. Les grimpeurs s’y rendent non seulement pour pratiquer une activité physique, mais surtout pour les interactions sociales : on s’y retrouve après le travail pour grimper et discuter – ou pour faire des rencontres amoureuses, selon certains. Le Martinswand, situé non loin, est aussi très fréquenté durant la pause de midi. Tout aussi populaire, le Dschungelbuch, où s’est écrit une page de l’histoire de l’escalade au Tyrol : dans les années 1980, après la découverte du site par le photographe Heinz Zak et consorts, Reini Scherer y a escaladé l’une des premières voies d’Autriche en 8c+. Ce dernier gère également le KI (centre d’escalade d’Innsbruck). Dans cette immense salle, des athlètes du monde entier se rencontrent pour s’entraîner. Adam Ondra y est un habitué, de même que Jakob Schubert et Anna Stöhr. Dans la journée, la salle est fréquentée par de nombreux étudiants ; le soir elle est bondée, car la grimpe est un sport très populaire à Innsbruck. SITES D’ESCALADE HORS DE LA VILLE À environ une heure de voiture d’Innsbruck, se trouvent quelques-uns des sites d’escalade et de bloc les plus populaires des Alpes, comme le Zillertal ou l’Ötztal, qui offrent un gneiss parfait. Le Zillertal compte d’innombrables possibilités de pratique du bloc : les blocs sont éparpillés sur des prairies alpines idylliques, surplombées par les trois milles des Alpes centrales. L’escalade n’y est pas non plus en reste : on trouve des voies correspondant à tous les degrés de difficulté. Il y a même une voie dans le 9a+ de Jakob Schubert. L’Ötztal est idéal pour les familles : en effet, des places de jeux ont été aménagées aux accès de certains sites comme Oberried ou Tumpen. Les amateurs de calcaire opteront pour la Schleierwasserfall, où on trouve de nombreuses voies difficiles. Alexander Huber a escaladé la première 9a+ du monde sur ces surplombs raides. VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS ET TERRAIN ALPIN Les adeptes d’escalade alpine trouveront des voies de plusieurs longueurs de tous degrés de difficulté sur la Martinswand, située à Innsbruck même. Celles-ci sont bien assurées avec des spits. Les amateurs d’une ambiance plus alpine feront une heure de voiture en direction de l’est pour rejoindre les Wilden Kaiser. Le Kaisergebirge, où Hans Dülfer et Reinhard Karl ont laissé leur empreinte, fait partie d’un des sites d’escalade les plus connus des Alpes. Si la tour d’Innsbruck ne peut officiellement être gravie que de l’intérieur, les alternatives sont nombreuses aux alentours. 20 INSPIRATION 04 / 2019 21

Français

Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale
Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport