Views
3 years ago

Inspiration 01/2016 fr

  • Text
  • Montagne
  • Chaussures
  • Sommet
  • Neige
  • Chaussure
  • Faire
  • Contre
  • Trois
  • Carte
  • Poids

« En montagne je

« En montagne je ressens une liberté extrême » 169 km et 10’000 mètres de dénivelé en 42 heures : Flurin Peer (48 ans) est fier de sa performance à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Ce patron d’entreprise et père de famille passe chaque weekend en montagne – bien qu’il y ait déjà vécu des accidents. LE MONTAGNARD DU JOUR « Le piolet de mon ami Willi s’est arraché. Il était en tête et a chuté de plusieurs mètres. J’étais en bas et par réflexe j’ai sauté dans un fossé. Cette distance a fait la différence : il a frôlé une chute au sol de très près. Il s’est par contre écrasé contre la paroi et s’est fracturé trois vertèbres. Heureusement il était encore conscient. J’ai appelé la Rega, je l’ai attaché au mur avec une corde et des broches à glace. Les minutes d’attente avant l’arrivée de l’hélicoptère sont parmi les moments les plus intimes que j’ai vécus avec une autre personne. Aujourd’hui je grimpe à nouveau avec Willi. Il n’y a que la cascade de glace qu’il ne pratique pas encore. Cet accident n’a par contre pas suffi à me ‹ guérir ›. Si je ne peux pas me rendre en montagne deux week-ends d’affilée, je deviens très impatient. Je grimpe au moins deux fois par semaine, je fais des entraînements de course à pied en courant par exemple de la salle d’escalade jusque chez moi. En 2014 j’ai participé à l’Ultra-Trail du Mont-Blanc – un moment fort dans ma vie sportive. Pour ce qui concerne l’alpinisme, c’est la sortie au Piz Bernina par le Biancograt en 2006 qui fut un point crucial pour moi : mon beau-père m’a emmené faire ma première vraie course de montagne. Au sommet, j’ai vécu un profond sentiment de bonheur. Avant, je participais aux championnats du monde de motocross side-car avec mon frère jumeau, puis j’ai fait du triathlon. Cette course au Piz Bernina déclencha en moi une nouvelle passion pour la montagne. Ensemble avec mon épouse nous tenons une entreprise d’installations électriques. Ce que je préfère, c’est mettre moi-même la main à la pâte. J’ai un fils (20 ans) et une fille (17 ans), mais je pars en montagne avec mes compagnons d’escalade. Je suis très reconnaissant d’avoir le soutien de ma famille – et de la liberté qu’elle me laisse. En montagne j’éprouve un sentiment de liberté extrême. Quand je m’attaque à un passage difficile, toute la concentration est focalisée là-dessus et rien ne peut perturber mon attention maximale. J’adore ce sentiment. Ce n’est que dans la voiture, sur le chemin du retour, que je pense à nouveau à la séance importante du lendemain. Je suis un client fidèle de Bächli Sports de Montagne. Cela fait des années que j’achète mon équipement aux magasins de Volketswil, Pfäffikon et Oerlikon. J’apprécie tout particulièrement les conseils avisés et bien sur l’énorme choix : citez-moi un autre magasin où je trouve plusieurs paires de chaussures de ski de randonnée en pointure 48 sans passer commande ? » TEXTE : MIA HOFMANN PHOTO : MÀD 48 Impressum « inspiration », le journal des clients de Bächli Sports de Montagne SA paraît 4 x par an et il est disponible gratuitement dans tous nos magasins. Tirage : 90‘000 exemplaires. Éditeur Bächli Sports de Montagne SA Gewerbestrasse 12, 8606 Nänikon Téléphone 0848 448 448 (8 cts/min) E-mail info@baechli-bergsport.ch Rédaction et mise en page outkomm gmbh Fleubenstrasse 6, 9450 Altstätten Téléphone 071 755 66 55 E-mail info@outkomm.com Impression Bruhin AG Pfarrmatte 6, 8807 Freienbach Téléphone 055 415 34 34 E-mail info@bruhin-druck.ch Copyright Toutes les contributions sont protégées par le droit d’auteur. Toute utilisation sans le consentement de l’éditeur est interdite et amendable. Ceci s’applique en particulier aux reproductions, traductions, microfi lms, stockage ou diffusion au moyen de systèmes électroniques et multimédia.

Abisko Eco-Shell Imperméable, respirant, sans fluorocarbures et recyclable. Toutes les émissions néfastes au climat liées à la production et au transport sont compensées. ÊTRE IMPERMÉABLE NE SUFFIT PAS Il existe différents types de tissus imperméables. Certains sont imprégnés de fluorocarbures. Nous avons choisi de ne pas recourir à ce procédé. Au lieu de cela, nous avons développé Eco-Shell : un tissu imperméable, respirant et entièrement dénué de PFC. De plus, nous n’utilisons que du polyester recyclé ou recyclable pour faciliter le recyclage ultérieur. Obtenir un tissu imperméable n’est qu’une première étape. Nos tissus techniques doivent faire leurs preuves quelles que soient les conditions météorologiques – y compris celles que l’avenir nous réserve. www.fjallraven.de Trollsjön, excursion à proximité de la station touristique d’Abisko

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport