Views
3 years ago

Inspiration 02/2015 fr

  • Text
  • Montagne
  • Corde
  • Cordes
  • Poids
  • Faire
  • Sacs
  • Deuter
  • Prix
  • Sommet
  • Trois

La première étape

La première étape n’est pas de tout repos : 50 kilos de matériel doivent être tirés sur 12 kilomètres. BON PLAN 10 connaître son compagnon de tente. Quand nous partons enfin pour la première fois en direction du dépôt avant le camp d’altitude, je dois vomir tellement je suis tendu. Je me focalise sur la tâche à venir et je réussis l’aller et le retour sans grands problèmes. L’attaque finale du sommet reste à faire. Voici enfin LE moment. 20 kilos me tirent vers le bas. Nous sommes définitivement partis pour le camp d’altitude. Devant moi se dresse le dôme de glace vive qui scintille au soleil. Raide, très raide, la glace s’élève vers le ciel. La météo est parfaite, parfaite pour la phase décisive de l’expédition. La progres sion devient plus dangereuse. L’arête qui mène au camp d’altitude à 5300 mètres est étroite. Garder la concentration malgré la fatigue est difficile. Un regard au loin. Quelque part làbas, très loin, se trouve la Russie. Le paysage est d’une beauté irréelle. Mais je n’ai guère le temps d’en profiter. Quand nous atteignons le campement, il faut à nouveau pelleter et monter les tentes. Ces efforts usent. Les batteries de mon corps sont vides pour aujourd’hui. Peu après minuit, Patrick me force à avaler un chili-con-carne tiède. Entre deux bouchées je m’endors assis. Il manque encore 900 mètres jusqu’au sommet. Quelques heures plus tard. Impossible de récupérer en dormant. Le double-toit bat au vent. À quatre heures du matin, à 5300 mètres, je suis couché sur la neige, mis à part quelques millimètres de plastique. Je fais la crêpe jusqu’à ce que le soleil commence enfin à chauffer un peu. La météo a encore changé. Nous sommes à nouveau forcés de passer la journée au camp d’altitude pour cause de vent tempétueux. Je jette un regard fatigué à Patrick. Tous deux en avons assez. Assez du froid, des formations de glace produites par notre respiration qui pendent au-dessus de nos têtes telles des épées de Damoclès. Nous en avons assez de passer 15 minutes à nous habiller. Assez aussi de nous réveiller chaque matin avec un marteau dans la tête. Autant en emporte le vent Dehors, la tempête fait toujours rage. Le lendemain matin elle balaie tous nos espoirs d’atteindre le sommet. Il faut quand même sortir. Le vent et le froid ne permettent pas de poursuivre l’ascension, mais il faut redescendre de cette montagne. Par moins 40 degrés et de fortes rafales nous rassemblons notre matériel du camp d’altitude. Le rêve du Denali s’est congelé, ici à 5300 mètres. Nous descendons au camp III, puis après une nuit reposante, jusqu’au glacier Kahiltna. Ensuite nous attaquons la dernière remontée : Heart break Hill, tel est le nom donné à cette remontée qui mène au camp de base. Un dernier regard parcourt le paysage grandiose. Dommage pour le sommet. Mais pour nous l’expédition fut tout de même une réussite. L’aventure a été exactement comme nous l’avions imaginée : intensive, spectaculaire, inoubliable. TEXTE : TOBIAS KELLER, PATRICK STOLL PHOTOS : PATRICK STOLL

EXPEDITIONEN 8000M SUIT MARMOT L’objectif est dans le nom : la 8000M de Marmot est une combinaison fiable pour les expéditions et les alpinistes évoluant à très haute altitude. Le garnissage isolant est essentiellement constitué de duvet au cuin 800. La fibre synthétique Primaloft est utilisée pour les endroits sensibles à l’humidité, tels que le dos et les mollets. Une membrane robuste avec une colonne d’eau de 20 000 mm interdit à l’humidité d’entrer. Faite pour les utilisations extrêmes. Selon les guides locaux il est interdit de porter des combinaisons en duvet d’une pièce lors des expéditions guidées au Denali. ALPIN TREKKING x Poids : env. 1843 g x Prix : CHF 1259.- POWERMONKEY EXPEDITION POWERTRAVELLER Des appareils électroniques jamais en panne de courant même loin de la civilisation : cette batterie robuste étanche à l’eau dispose d’une capacité de 10 500 mAh et peut être rechargée par un panneau solaire, une manivelle manuelle ou directement à une prise de courant. Les adaptateurs permettent de charger des appareils tels que des GPS ou des petites caméras par une connexion USB. Un affichage digital indique l’état de charge de la batterie. SCHNEESPORT KURSE x Poids : env. 1800 g x Prix : CHF 649.- CWM MEMBRAIN MARMOT Dormir sans compromis, au chaud et en toute sécurité – voilà ce que peut offrir ce sac de couchage pour les expéditions, avec son garnissage de 800 cuin. Pas forcément un poids plume, mais en revanche extrêmement chaud. Les compartiments fins évitent la création de ponts de froid désagréables et assurent une isolation fiable surtout au niveau des pieds. Le tissu extérieur Aerolight MemBrain respirant, coupe-vent et étanche offre une bonne protection contre le windchill et l’humidité. Plage de température jusqu’à -40°C. PLAISI® x Poids : env. 2065 g x Prix : dès CHF 939.- kobler-partner.ch

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport