Views
3 years ago

Inspiration 02/2016 fr

  • Text
  • Montagne
  • Poids
  • Tentes
  • Rebekka
  • Voies
  • Saucisses
  • Prix
  • Bonne
  • Puis
  • Chaussures

Tout simplement sublime

Tout simplement sublime : le panorama au sommet du Bietschhorn permet d’admirer l’intégralité des Alpes valaisannes. BON PLAN 14

SOLITAIRE ET SAUVAGE « J’ai gravi de nombreux sommets sauvages mais aucun n’arrive ne serait-ce qu’à la cheville du Bietschhorn – cet incroyable amas de blocs. » L’émotion ressentie par Leslie Stephen en 1895 lors de la première ascension emballe nos cœurs encore aujourd’hui. En contact étroit avec la plus belle pyramide de la vallée du Rhône. Pour de nombreux Valaisans il s’agit de la plus belle montagne qui soit et pour moi aussi, le Bietschhorn détrône même le Cervin. Il montre sa face la plus attractive à la vallée du Rhône, d’où l’on aperçoit une pyramide faite de ravins et d’arêtes. Je ne puis trop l’admirer. Si beau et si peu fréquenté ? Comment est-ce possible ? Probablement pour ceci : même les voies les plus faciles, par les arêtes nord et ouest, sont décrites par le topoguide du CAS comme assez difficiles et longues. Puis il lui manque 66 mètres pour être un quatre mille, ce qui retient les chasseurs de trophées. Ce n’est qu’à la descente que j’ai vraiment compris pourquoi la foule ne s’intéresse guère au Bietschhorn – mes jambes en compote refusaient d’avancer. Une expérience certainement vécue aussi par Leslie Stephen puisqu’il écrivit encore : « En sautant de bloc en bloc, mes jambes ont perdu tout sens du devoir et allaient leur propre chemin. » Ce fut le 13 août 1859 que l’Anglais réussit la première ascension du Bietschhorn par l’arête nord en compagnie de guides du Lötschental et de porteurs. Son récit ironique et amusant fut ensuite publié dans le « Alpine Journal » du Club Alpin Britannique. L’ascension du Bietschhorn marqua le début de toute une série de premières telles que Rimpfischhorn, Schreckhorn et Zinalrothorn. Tout cela fit de lui un des pionniers les plus célèbres de l’âge d’or de l’alpinisme. La recherche de compagnons idéaux fut particulièrement ardue en cet été 1859. On lit dans le récit de Stephens : « Plein de diligence, le curé semble s’être cassé la tête pour dénicher suffisamment d’indigènes avec les compétences nécessaires. De nombreux bons alpinistes ayant été récemment « mis hors service ». L’un a en effet été ordonné curé, l’autre s’est marié. Selon Lener, un homme marié n’était utilisable qu’en tant que porteur et non plus en tant que guide. » Les temps ont changé, mon guide de montagne est aussi marié et je n’ai aucun doute quant à ses compétences. Egon Feller, originaire d’Ausserberg, connaît la région comme sa poche. Nous nous rencontrons à Ausserberg sur le versant sud du Lötschberg puis suivons la route pour Niwärch en direction du Baltschiedertal. Le bisse historique de Niwärch serpente entre les Marche d’approche magnifique au travers du très solitaire Baltschiedertal. BON PLAN 15

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport