Views
3 years ago

Inspiration 02/2016 fr

  • Text
  • Montagne
  • Poids
  • Tentes
  • Rebekka
  • Voies
  • Saucisses
  • Prix
  • Bonne
  • Puis
  • Chaussures

Le culte de la chaussure

Le culte de la chaussure : pour la famiglia Delladio, les chaussures sont depuis toujours un objet de vénération. CONTRÔLE DU PARTENAIRE 42

LA FAMIGLIA SPORTIVA De la forêt à la montagne : depuis les années 1920, les Delladio se consacrent à la fabrication de chaussures de qualité à Trentin, Italie. Ces articles destinés à l’origine aux bûcherons et aux paysans se sont rapidement adressés aux alpinistes et aux grimpeurs. Par contre La Sportiva est toujours restée entre les mains de la famille – et toujours dans le Val di Fiemme. Pietro Dal Pra a des mains remarquables : de la taille d’une assiette et écorchées. Lorsqu’il parle, cet Italien les brandit souvent en l’air en faisant des mouvements amples. Inutile de jouer aux devinettes quant à son métier, puisque celui-ci saute aux yeux – cet homme sympathique est grimpeur. Cela se voit. Cela s’entend. Il parle du sport et de son employeur, La Sportiva, avec une telle passion qu’on le suivrait immédiatement sur une voie d’escalade. Cet Italien de 44 ans originaire de Vicence est responsable du développement des chaussons d’escalade chez La Sportiva, « mais en réalité, les domaines d’activités ne sont pas si strictement définis chez nous. Lorenzo est directeur. Pourtant, je le vois constamment à la production, plongé dans l’élaboration d’une chaussure. » Pietro fait lui-même « un peu de marketing, d’événementiel et d’assistance aux athlètes. » Cette dernière tâche lui tient particulièrement à cœur, puisqu’elle est fortement liée à son parcours personnel. Entre des boîtes aux noms de héros « Je m’en souviens comme si c’était hier, déclare-t-il en secouant la tête, lorsque j’avais 16 ans, mon père m’a remis à Lorenzo au bord de l’autoroute. » Pietro se lance dans son histoire en s’aidant de ses mains. Il était alors le meilleur jeune grimpeur d’Italie, venait de réussir un 8b+ et recevait désormais des chaussures de La Sportiva. « On ne peut pas s’imaginer ce que cela signifiait pour le jeune garçon que j’étais. Je me suis même rendu à un événement d’escalade avec le responsable de la marque. Lorenzo, âgé alors d’une trentaine d’années, m’a accueilli dans son bus. Une autre athlète était installée à l’avant. Je me suis donc comprimé à l’arrière, entre des piles de cartons de chaussures sur lesquels on pouvait lire des noms comme Stefan Glowacz. J’étais dans tous mes états. » 30 ans plus tard, il est assis au siège de l’entreprise dans le val di Fiemme et se sent depuis longtemps comme un membre de cette famille particulière. Narcisio Delladio est le padre de l’entreprise : ce cordonnier de formation fabriquait dans les années 1920 des sabots et des chaussures en cuir destinés aux bûcherons et fermiers de sa région d’origine. Mais dans les Dolomites, les montagnes sont si proches que la fabrication de chaussures de montagne tombait sous le sens. La réputation du savoir-faire de Delladio s’étendit rapidement au-delà de la vallée, si bien que l’armée italienne passa d’importantes commandes à Narcisio durant la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier n’avait pas seulement un don pour l’artisanat traditionnel : doté d’un esprit novateur, il a aussi développé un nouveau système de laçage et compte parmi les pionniers dans la fabrication de chaussures de ski. CONTRÔLE DU PARTENAIRE 43

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport