Views
3 years ago

Inspiration 02/2017 fr

  • Text
  • Montagne
  • Softshell
  • Inspiration
  • Veste
  • Produits
  • Poids
  • Prix
  • Toujours
  • Brun
  • Faire

BON PLAN LE TOIT DES

BON PLAN LE TOIT DES ALPES BÄCHLI ON TOUR L’arête de Rochefort est une invitation à la haute montagne. La corniche à sa base est un des motifs les plus photographiés dans le massif. Chamonix est la cathédrale de l’alpinisme, le Mont-Blanc son autel perché à 4810 mètres. Bächli Sports de Montagne vous prépare pour ses incroyables arêtes et sommets. D’autres produits pour l’alpinisme dans SÉLECTION aux pages 2 à 9 ou sous baechli-sportsdemontagne.ch « La région du Mont-Blanc est une place de jeux extraordinaire pour tous les alpinistes. » MICHAEL ROTH DÉPARTEMENT MARKETING Vous voulez réaliser un quatre mille ou apprendre les techniques permettant d’évoluer en sécurité sur la neige ou les glaciers ? Alors profitez de l’offre de formation Bächli on Tour. Prochain rendez-vous autour de l’alpinisme : 24 juin, cours névé et glace, Furka/ Belvédère 1 er juillet, cours névé et glace, Furka/Belvédère L’accès à l’arête du Diable évolue par le Cirque Maudit, un amphithéâtre naturel dont la beauté sauvage est à couper le souffle : incroyable à quel point les piliers granitiques rouge-brun y sont serrés et se dressent dans le ciel telles les colonnes d’une gigantesque cathédrale – un véritable temple des montagnes ! C’est pile sur la série des piliers de droite que remonte notre arête du Diable. En y arrivant il fait un froid de canard, le vent siffle. Et pendant mon instant d’hésitation à enfiler les chaussons d’escalade par de telles conditions, mes doigts sont si froids que je n’ai plus guère de sensibilité. J’aurais bien dû changer de chaussures : cinq minutes plus tard, dans la fissure du départ de la Pointe Chaubert, je ne désire rien de plus que mes chaussons d’escalade et une meilleure sensation. J’entends « Raaaatsch » et pour la première fois de ma vie je me trouve pendu à un coinceur dans une fissure cotée seulement IV. Mes doigts semblent avoir passé dans un hachoir, du sang chaud suinte sur la paroi. Peu après les chaussures sont changées et les doigts à nouveau chauds. Ensuite l’arête du Diable est simplement plaisante ! Enhardis par les premiers rayons du soleil nous nous hissons sur la Pointe Médiane avant de nous trouver devant une fenêtre pour le moins étonnante dans le rocher qui nous oblige à nous contusionner pour passer à travers. Plus loin, nous nous étonnons à chacun des cinq rappels à quel point le vent nous fait penduler d’un côté à l’autre entre les tours. L’arête du Diable – un plaisir véritablement diabolique ! UN BOUQUET FINAL EXTRAORDINAIRE Deux jours plus tard – nous sommes à nouveau dans le Cirque Maudit – nous nous tournons cette fois-ci vers une arête qui forme probablement la symbiose la plus parfaite entre le rocher et la glace dans le massif du Mont Blanc : l’arête Kuffner au Mont Maudit. Si je devais choisir une seule arête à refaire ce serait celle-ci ! Le pourquoi du comment se dévoile seulement dans un deuxième temps car cette course convainc moins par des passages spectaculaires que par un voyage harmonieux dans un des coins les plus sauvages des Alpes. Aucun piton qui permettrait de faciliter l’orientation ; aucune trace visible dans ce recoin perdu du Mont Blanc. Tel un marin à la verticale on se faufile dans une mer chaotique de rochers et de glace : une cheminée à remonter en opposition, une pente de glace raide à traverser et au milieu nous nous retrouvons sur une corniche qui démolit tout sur son passage telle une grande vague. Cette course folle prend fin sur l’aiguille sommitale spectaculaire du Mont Maudit, à seulement une heure du point culminant de l’Europe. Mes compagnons de cordée iront sur ce fameux sommet le plus haut des Alpes. Ils me raconteront plus tard quelque chose d’un sommet solitaire. Personnellement, mes émotions de l’arête Kuffner et des derniers jours sont encore trop forts, je n’en peux plus. Le Mont Blanc aurait fait déborder le vase. Assez c’est assez, les montagnes ne vont pas s’envoler. Et la région regorge d’arêtes qui valent la peine d’y revenir : que ce soit l’arête Peuterey, des Hirondelles ou bien sûr l’arête Sans-Nom à l’Aiguille Verte. Informations sur l’escalade alpine/ l’alpinisme dans le massif du Mont-Blanc et une grande galerie sous : baechli-bergsport.ch/mont-blanc-massif CHOUETTE NOCTURNE Avec une puissance de 300 lumens dans le mode le plus puissant, la lampe Actik est parfaitement adaptée aux activités nocturnes. Son autonomie va jusqu’à 60 heures. Les trois LED ont une portée entre 10 et 90 mètres selon le mode choisi. La fonction clignotante est visible à plus de 700 mètres, la lumière rouge permet de lire des cartes ou passer la soirée autour du feu de camp sans éblouir ceux d’en face. Cette lampe frontale peut être alimentée par des piles, des batteries standard ou la batterie Core Akku de Petzl (art. no. 49717) et ne pèse que 90 g (batteries comprises). ACTIK PETZL Poids 90 g Prix CHF 49.— COUCHE DE PROTECTION Couche de protection légère pour les journées douces : la veste Echo Hooded est composée de polyamide robuste et d’élasthanne. Elle se moule donc parfaitement au corps et suit chaque mouvement. Équipée d’un revêtement déperlant et d’une capuche, elle protège des brèves averses. Dans les deux poches latérales à fermeture éclair et dans la poche de poitrine se rangent de petits objets que l’on souhaite emporter en course. L’ourlet à la taille est réglable au moyen d’un cordon de serrage. La fermeture éclair bidirectionnelle est particulièrement pratique lorsque l’on porte un baudrier. ECHO HOODED JKT MOUNTAIN EQUIPMENT Poids 325 g (taille M) Prix CHF 165.— 1 et 2 juillet, mon premier 4000, Breithorn. baechli-bergsport.ch/ fr/baechliontour APTE À LA MONTAGNE Chaussure de montagne isolante et cramponnable pour les glaciers, le rocher et les trekkings alpins. Entre la semelle première et la semelle extérieure se trouve un insert rigidifiant continu. Le talon est compatible avec des crampons semi-automatiques. L’isolation dans la tige et le fond de la chaussure est particulièrement agréable dans la neige et la glace puis, grâce à sa membrane Gore-Tex, la chaussure ne laisse pénétrer aucune goutte d’eau. Le tissu extérieur est en cuir robuste et la semelle Vibram dotée d’un amorti supplémentaire au niveau du talon qui garantit de longues sorties sans douleurs aux pieds. Avantage d’importance : grâce à la semelle soudée, la chaussure peut être ressemelée plusieurs fois. FRICTION PRO GTX HANWAG Poids 1680 g/paire (pointure 7) Prix CHF 165.— 18

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport