Views
3 years ago

Inspiration 02/2017 fr

  • Text
  • Montagne
  • Softshell
  • Inspiration
  • Veste
  • Produits
  • Poids
  • Prix
  • Toujours
  • Brun
  • Faire

BON PLAN TESSIN SUR LE

BON PLAN TESSIN SUR LE FIL DE L’ARÊTE La crête du Costone, entre Tomeo et l’Alpe Spluga, requiert un bon sens de l’équilibre. La Via Alta Vallemaggia est une prouesse d’équilibriste de six jours sur une chaîne de montagnes acérées. Dominant de 1000 mètres le Val Maggia, les randonneurs au pied sûr vivront une aventure qu’ils n’oublieront pas de sitôt. Le point culminant ? Une baignoire en plein air avec vue sur le Monte Rosa et le Lago Maggiore. TEXTE ET PHOTOS IRIS KÜRSCHNER U n labyrinthe fait de roches. Nous n’avançons que lentement. Cinquante kilomètres en six jours ne semblent pas particulièrement exigeant. Mais ça l’est. Arêtes, ravins, éboulis, crêtes. À chaque changement de direction la perspective change. Des arènes abritant en leur cœur des lacs ou des marécages. Des arêtes avec comme toile de fond les lointains glaciers du Monte Rosa ou du Basòdino, puis un peu plus loin une vue plongeante sur la riviera du Lago Maggiore. Des taches colorées indiquent la ligne idéale parmi les crêtes rocheuses. On se sent comme un petit nain – que la fatigue gagne peu à peu et qui se réjouit de rejoindre enfin un abri pour la nuit. La Capanna Sovèltra est la première cabane de la Via Alta Vallemaggia. Plus tard, on feuillettera peut-être le livre illustré de Bruno Donati et on lui donnera raison lorsqu’il écrit : « Suivre la Via Alta, c’est comme suivre le dos d’un immense dinosaure dont la queue trempe dans le Lago Maggiore et qui repose sa tête sur les montagnes des Alpes. Un dos parsemé d’écailles sur lequel on peut compter chaque vertèbre. » ART CULINAIRE À 1500 M Il y a 50 ans, environ cent vaches, trois cents chèvres et une vingtaine de cochons s’agitaient encore autour de la Capanna Sovèltra. On voit encore qu’il s’agissait d’une étable. La substance historique a été préservée lors de la transformation. Un confort archaïque. Au cœur de la pièce une cheminée ouverte rougeoie, autour de laquelle s’articulent les tables. À l’étage, sous la poutraison, se trouve un petit dortoir avec des duvets bien douillets. Tout ceci n’existe que grâce à l’engagement de personnes du coin qui ont bénévolement sauvé ce qui sinon aurait disparu. Même le service est bénévole, chaque semaine, le gardien change. Cette semaine, c’est Gertrude qui est là. Sa joie est communicative et reflète ses incroyables capacités culinaires. Des pâquerettes et des brindilles de thym ornent le fromage frais de chèvre qui fond sur la langue. Soupe à la courge crémeuse, pommes de terre sautées croustillantes avec un brasato et des légumes. Une panna cotta avec une sauce aux myrtilles – elles pendaient encore aux tiges il y a quelques heures – complète le festin. Puis plus tard on cédera peut-être à un petit « Absacker » sur la terrasse sous les milliers d’étoiles qui scintillent et face à la silhouette du Campo Tencia dont les 3071 mètres en font la plus haute montagne du Tessin. « Le renoncement ouvre les yeux aux choses vraiment importantes. » UNE RANDONNÉE D’ARÊTE EXIGEANTE C’est dur d’abandonner le confort de la cabane. Des jours difficiles vont suivre. Si pour la première étape depuis Fusio, nous étions encore en mode randonnée blanc-rouge-blanc, la deuxième étape se déroule déjà en terrain alpin. Rechercher les traces blanc-bleu-blanc est au programme du jour car les pentes d’éboulis de la Corona di Redorta ne sont parcourues par aucun chemin. Les nuages virevoltent et ne laissent que brièvement entrevoir le Basòdino tel un mirage. Petite séquence émotion en descendant les pentes herbeuses raides que le brouillard rend humides et glissantes. La Via Alta Vallemaggia n’est pas un itinéraire pour douillets. INSPIRATION 02 / 2017 21

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport