Views
3 years ago

Inspiration 03/2015 fr

  • Text
  • Laine
  • Montagne
  • Fibres
  • Prix
  • Icebreaker
  • Travail
  • Cervin
  • Voies
  • Produits
  • Leonidio

Les produits Swisswool

Les produits Swisswool sont parfaitement adaptés aux activités intenses stop-and-go. EXPERT Ortovox / Hansi Heckmair 30 procure à la laine des caractéristiques hygroscopiques : elle est hydrophobe vers l’extérieur tout en absorbant de l’humidité – jusqu’à 30 pour cent de son poids. Au toucher elle reste sèche. Un autre avantage : elle isole doublement vu que de l’air est stocké dans ses cavités. Le résultat : un effet de chaleur ou de fraîcheur réellement perceptible. « Les moutons mérinos en Nouvelle-Zélande sont exposés à des conditions extrêmes – 35 degrés en été, jusqu’à moins 20 degrés en hiver », explique Cédric Clavière, responsable du marché suisse chez Icebreaker. L’autre avantage de la laine réside dans la prévention du développement des mauvaises odeurs. « La raison est l’effet antibactérien naturel de la laine mérinos », mentionne l’expert Bächli Helga Schmidl. En transpirant, mais aussi autrement, l’homme dégage, en plus de l’eau, essentiellement de la graisse et des sels – les nutriments préférés des bactéries dont les excréments sont responsables des mauvaises odeurs. « Difficile pour les bactéries et les éliminations humaines de s’agripper à la surface écailleuse des fibres de laine », argumente Schmidl, ce qui est aussi la raison pour laquelle le t-shirt sent à nouveau bon le matin malgré une utilisation intensive. Et pour celui qui aurait besoin d’encore plus d’arguments pour se convaincre : la laine mérinos est antistatique, difficilement inflammable et protège du rayonnement UV. On la trouve actuellement non seulement dans les premières couches mais aussi dans divers autres produits textiles : vestes polaires, vestes softshell à nanotechnologie déperlante, chaussettes de sport ou comme doublure de vestes hardshell. La perte de stabilité dans le cas de tissus très fins est une faiblesse des fibres mérinos. L’industrie y travaille et trouve aussi des solutions pour rendre le tissu mérinos plus résistant aux déchirures. Avec sa technologie « Corespun », Icebreaker entoure par exemple des fils nylon de laine mérinos. Ce matériau s’utilise depuis cet été pour des modèles faits dans un tissu très léger. Ortovox a développé le fil hybride « Nuyarn » où une gaine très fine de plusieurs fils nylon est entourée de laine mérinos. L’effet des deux technologies est semblable : les fils deviennent plus résistants et élastiques – et la peau humaine n’entre en contact qu’avec de la laine mérinos. Léger, chaud et douillet La laine des moutons « normaux » n’est pas adaptée à la fabrication de vêtements fonctionnels. Elle est trop épaisse, trop réfractaire et irrite la peau. En Suisse, elle est presque devenue un déchet. Jusqu’à ce que l’entreprise Baur, un fabricant allemand de toison en laine, fonde l’initiative « Swisswool ». L’idée : la laine de mouton suisse est collectionnée par le producteur et transformée en feutre de laine doux et aéré. De la matière plastique bio à base de fécule de maïs est ajoutée au tissu de base afin d’aug-

LAVAGE DES TEXTILES FONCTIONNELS AVEC UN FACTEUR CONFORT menter son pouvoir gonflant et de le rendre facile à laver. Voilà qu’on a déjà un ouatinage parfaitement isolant qui combine les avantages de la laine et du duvet, tout en étant entièrement biodégradable. Ortovox fut la première marque à avoir reconnu le potentiel et utilise la toison des moutons suisses de manière exclusive. « Avec nos produits Swisswool, nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer une réelle alternative au duvet », se réjouit Thomas Moe, Head of Mountainwear chez Ortovox. D’autres marques ont suivi la tendance et développé des vestes isolantes avec des garnissages en laine de mouton ou de yak. « Ces modèles constituent un excellent choix notamment pour les activités intenses au froid, comme les randonnées à ski », nous éclaire Helga Schmidl. Astuces de Helga Schmidl, experte en matière de vêtements chez Bächli : • Lavage normal à 30-40°C avec une lessive normale. • N’utiliser aucun adoucissant ni agent blanchissant. • Laver les vêtements foncés et les clairs séparément. • Ne pas les sécher au séchoir. • Laver à l’envers en cas d’impression sur le devant. • Fermer toutes les fermetures éclair avant le lavage. Fibre mérinos : 15-25 microns Éléments rafraîchissants naturels Les textiles fonctionnels modernes sont parfois aussi réalisés à partir de fibres d’origine végétale. Les collections d’été de Icebreaker et d’Ortovox comprennent un mélange de laine mérinos et de fibres Tencel régénérées. Cette fibre est un produit industriel, la matière première est par contre de la cellulose pure. Les fibres Tencel – aussi appelées Lyocell – sont très lisses et absorbent rapidement l’humidité à l’intérieur, l’éloignant donc du corps. Leur résistance à la déchirure élevée à l’état sec ou humide, ainsi que leurs propriétés antibactériennes font d’elles, en combinaison avec de la laine mérinos, une fibre parfaite pour une utilisation par fortes chaleurs. Fibre de laine « normale » : 30-50 microns Fibre synthétique Icebreaker Icebreaker Minéraux portatifs Le troisième groupe de fibres naturelles est d’origine minérale. Leur utilisation dans le domaine des fibres fonctionnelles n’est pas encore très répandue. Avec sa technologie « Cocona » l’entreprise 37.5 est le fabricant le plus célèbre à miser sur les propriétés hydrophiles du sable volcanique en combinaison avec des coques de noix de coco. Les particules de tissu attirent la vapeur d’eau et accélèrent ainsi le transport de l’humidité à l’extérieur. La technologie Cocona peut être utilisée dans différentes matières textiles – des tissus aux laminés en passant par les garnissages isolants. Icebreaker EXPERT 31

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport