Views
3 years ago

Inspiration 04/2015 fr

  • Text
  • Montagne
  • Glace
  • Festival
  • Chaussure
  • Samuel
  • Pied
  • Voies
  • Chaussures
  • Toujours
  • Neige

Ajustement fin : les

Ajustement fin : les zones potentiellement problématiques sont recouvertes … … avant que le chausson intérieur thermoformable soit chauffée … EXPERT 32 grave erreur, car comme les skis et les fixations, les chaussures de ski sont un élément crucial du trio ski-fixation-chaussure. Trop grandes, le pied aura tendance à « nager » dans la chaussure. Il se crispe en cherchant un bon maintien. L’utilisateur va du coup plus serrer les boucles. Ce qui peut à nouveau engendrer des points de pression et des pieds froids puisque la circulation du sang est entravée. Idéalement, la chaussure devrait être compacte. À la pointe du pied il devrait y avoir un minimum d’air, juste assez pour ne pas avoir les ongles bleus en marchant. En plus de la longueur, le conseiller en chaussures de ski analyse d’autres caractéristiques anatomiques de son œil avisé : quelle est la largeur du pied, y a-t-il des zones particulièrement problématiques ? « Parallèlement, il fait une analyse des besoins, ajoute Ernst Schärer. Avec le client, il va définir la plage d’utilisation de la chaussure. De la chaussure de compétition ultralégère avec moins de 700 grammes par chaussure jusqu’aux chaussures freeride qui pèsent jusqu’à deux kilos pièce, la fourchette est large. Selon la condition physique, la technique de ski, le terrain privilégié et la préférence pour la montée ou la descente, il est possible de limiter le nombre de modèles adéquats. « Le poids du skieur joue également un rôle, mentionne Schärer. Une chaussure ultralégère et un bonhomme de 100 kilos ne font pas un bon duo. » Un autre facteur : « Le ski, la fixation et la chaussure devraient toujours être accordées afin de garantir une performance optimale. » Un ski large et plutôt lourd ne peut être conduit de manière précise et sportive avec une chaussure très légère et plutôt souple. Le contraire est valable aussi. Une chaussure lourde sur un ski de compétition ultraléger ne fait pas de sens. Une deuxième sélection se fait avec la largeur de la forme et la coupe des modèles. Certaines chaussures sont faites pour les pieds fins, d’autres pour les pieds larges. « Nos vendeurs ont une bonne vue d’ensemble, ils essaient eux-mêmes la plupart des modèles en début de saison et arrivent à se faire une bonne image du chaussant, dit Ralph Strahberger. Le choix se limite ensuite en général à deux, trois modèles. Essayer tous les modèles présentés au magasin ne serait guère utile. » Idéalement, un des modèles choisi est parfaitement adapté. S’il faut faire des adaptations il faut agir avec finesse. Ajustements fins : un plus de performance grâce à une semelle intérieure La plupart des chaussures de ski de randonnée sont aujourd’hui équipées d’un chausson thermoformable. « Une bonne chose, remarque Strahberger. Il n’est souvent même pas nécessaire de chauffer les chaussons. Ils s’adaptent à la forme du pied par la température corporelle après quelques sorties. Sur demande, nous faisons ces adaptations au magasin Bächli. » Les semelles intérieures, dont sont équipées les chaussures de randonnée à ski, n’offrent que peu de support au pied. Les conséquences : la musculature se fatigue, l’architecture du pied s’écroule, le pied n’est plus dans la bonne position, il frotte ou il appuie. Une semelle intérieure stable qui maintient durablement la voûte plantaire peut résoudre d’entrée de nombreux problèmes de chaussant. Si nécessaire, il est également possible d’ajouter une petite natte de liège entre le chausson et la coque. « Une astuce très efficace », sait Ralph Strahberger. Le maintien du talon et le maintien latéral sont améliorés. Si la chaussure est parfaitement adaptée, elle tient bien même sans fermer les boucles. Ceci permet d’avoir une meilleure circulation sanguine et de mieux garder le pied au chaud.

SERVICE RETOUR Difficile de tester une nouvelle chaussure de ski de randonnée plus efficacement que lors d’une rando. Bächli Sports de Montagne propose donc un service particulier : si la chaussure achetée ne devait pas convenir, vous pouvez la rendre après trois semaines ou trois sorties (ce n’est valable que pour les chaussures qui n’ont pas été thermoformées). Vous recevez 85 pour cent du prix payé. Pour davantage d’infos veuillez vous adresser à votre conseiller Bächli dans un des magasins de Bächli Sports de Montagne. … et finalement moulé au pied. Semelles chauffantes contre les pieds froids À propos de la chaleur : des chaussures de ski de randonnée ne sont pas des moon-boots. Les constructions toujours plus légères sont aux dépens de l’isolation. Les épaisseurs de paroi des coques en plastique et des chaussons diminuent. Si une chaussure est encore assez chaude ou pas dépend, en plus de la température réelle, aussi fortement de la sensibilité au froid et de la circulation du sang de chacun. « S’il le faut, tous les modèles peuvent être complétés avec des semelles chauffantes », recommande Strahberger. Puis, sans hésiter, il évoque encore deux autres astuces. « Avec les bonnes chaussettes il est souvent possible d’éviter les cloques. L’idéal est une chaussette spécifique avec de légers rembourrages aux endroits particulièrement sollicités. » Astuce numéro deux : Ankle Booties (eZeefit), des surchaussettes fines en néoprène semblables à un bandage pour l’articulation de la cheville. Celles-ci sont portées sous les chaussettes de randonnée à ski et réduisent le frottement au talon et à la malléole au minimum. La chaussure peut alors être fermée. Parfois la tige est trop étroite. « C’est un problème que nous réglons rapidement en déplaçant les boucles », promet Strahberger. Si la chaussure devait toujours avoir des points de pression, même après avoir appliqué toutes ces mesures, il est peut-être nécessaire de travailler la coque. « Avec le client, nous définissons exactement la partie à travailler et nous modifions la coque au moyen d’outils spéciaux dans nos magasins de Berne ou de Zurich. Dans la grande majorité des cas, la chaussure sera dès lors adaptée », sourit Ralph Strahberger satisfait, et ajoute : « Nous renvoyons les cas très compliqués aux spécialistes avec un savoir-faire orthopédique. » Ainsi, chacun CONTRÔLE DU CHAUSSANT Afin de satisfaire les exigences parfois contradictoires de confort et de performance, il est nécessaire que le pied soit solidement et confortablement chaussé. Voilà à quoi vous devez être attentif en achetant une chaussure de ski : Longueur et largeur de la forme : on parle là de la largeur du chausson au niveau de l’avant-pied. Les formes plus larges aident à ne pas contraindre le pied et évitent ainsi les douleurs. Une chaussure trop large n’offre par contre pas assez de maintien. Plus une chaussure est sportive, plus la forme est étroite. Afin de satisfaire les différents types de pieds, quelques fabricants proposent certains modèles en des largeurs différentes. La pointe du pied ne devrait tout juste pas toucher le devant du chausson. FLEX (DURETÉ) L’index Flex est la mesure de dureté des chaussures de ski. Ces indices ne sont pas forcément comparables d’un fabricant à l’autre. D’une manière générale : plus la valeur est élevée, plus une chaussure est rigide. Une coque plus dure transmettra plus directement et plus rapidement les impulsions du pied au ski. POIDS Les chaussures de ski de randonnée sont de plus en plus légères. Selon le domaine d’utilisation, le poids des chaussures de ski de randonnée peut être très différent. Des chaussures ultralégères et des skieurs – ou des skis – lourds ne font pas bon ménage. TIGE Plus une tige est souple, plus elle offrira de la liberté de mouvement à la montée. Pour les ski-alpinistes qui doivent souvent franchir des passages d’escalade avec une chaussure de ski au pied, c’est un critère important. COMPATIBILITÉ Les fixations à inserts et à plaque sont aussi à l’origine de différentes technologies de chaussures de randonnée à ski. Chaque chaussure de randonnée à ski n’est pas compatible avec chaque fixation de randonnée. À vérifier impérativement avant l’achat, ou mieux : demander conseil au vendeur. trouvera finalement sa chaussure de randonnée à ski parfaitement adaptée. TEXTE : CHRISTIAN PENNING EXPERT 33

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport