Views
3 years ago

Inspiration 04/2016 fr

  • Text
  • Montagne
  • Fixation
  • Fixations
  • Faire
  • Bains
  • Cabane
  • Monde
  • Sommet
  • Poids
  • Glace

Point d’étoiles, mais

Point d’étoiles, mais une bise au sommet du Mont de l’Étoile. MOVEMENT VERTEX Au clair de lune - dernières « prévisions météo » devant la cabane des Aiguilles Rouges. En route pour les étoiles : ascension du sommet du Mont de l’Étoile. Le Vertex de Movement est un ski de randonnée et de freeride polyvalent qui ne rechigne pas devant une escapade sur les pistes préparées. Le ski donne le sourire autant aux néophytes en matière de randonnée qu’aux experts. Le rocker à la spatule et au talon puis les cotes très équilibrées lui procurent beaucoup de portance dans la poudreuse et un déclenchement aisé du virage. La construction sandwich avec un noyau en bois de Karuba et avec des inserts en carbone lui donne la rigidité nécessaire pour les virages précis tout en gardant un faible poids. Grâce aux chants ABS le ski offre une bonne accroche dans les traversées raides... x Poids : 2800 g (longueur 177 cm) x Prix : CHF 592.- Bon plan construisirent la cabane des Aiguilles Rouges en 1948, l’un d’eux était son père – Maurice Maître, qui devint aussi le premier gardien de la nouvelle cabane. Il le resta jusqu’à son décès en 1973. C’est ensuite sa femme, Françoise Maître, avec ses fils Jean-Maurice et Bernard qui reprit la cabane pendant vingt ans. Ce dernier est son gardien officiel depuis 1993. La cabane – un point de départ parfait Nous ignorons s’il s’agit de la plus longue tradition familiale dans une cabane suisse. Ce qui nous paraît par contre évident c’est que notre situation est bien plus confortable, grâce à la cabane des Aiguilles Rouge, que celle des Messieurs Conway et Kurz. Ils n’eurent d’autre choix que d’attaquer la montée à la Pointe de Vouasson et au Mont de l’Étoile au départ d’Arolla ou de La Gouille. Nous faisons donc fi de l’indication de Marcel Kurz « compter 6-8 heures » pour toute l’entreprise et faisons la grasse mat le lendemain avant de déjeuner tranquillement et de chausser les skis avec l’arrivée du soleil, peu avant huit heures. L’histoire de la cabane est tout sauf lumineuse. Elle est marquée par l’étudiant en médecine Hans Ueli von Waldkirch qui fut membre du Club Alpin Académique de Genève. En 1947 il entreprend une sortie d’escalade de l’autre côté de la vallée – sur l’arête de Bertol au sud de la cabane CAS de Bertol. À seulement 21 ans il est victime d’un accident mortel. En sa mémoire, ses parents font construire l’année suivante la cabane des Aiguilles Rouges, financée avec l’argent qu’ils avaient mis de côté pour lui permettre d’ouvrir son cabinet de médecin. Dans certains vieux écrits le nom « Cabane de Waldkrich » rappelle encore cette histoire, bien que le nom actuel soit également bien adapté : depuis sa construction, la cabane permet à tous les prétendants à la longue traversée des Aiguilles Rouges d’Arolla de passer une nuit confortable à proximité du départ. À pied à la croix sommitale Ce matin nous laissons par contre les Aiguilles Rouges d’Arolla sur notre gauche. Nous nous étonnons tout au plus des ressauts violents et des dents qui surgissent si brusquement des vagues et collines blanches que nous remontons. La pente est relativement douce jusqu’à un col d’où s’ouvre un nouveau monde : le plateau glaciaire du glacier de Vouasson. Caché du reste du monde, il s’étend ici à son aise. Un lac de neige dans lequel nous ne sommes plus que des petits points tandis que nous nous dirigeons vers l’autre rive sur nos skis. Dans la direction où la Pointe de Vouasson se dresse comme une croupe blanche. Nous enlevons nos skis à son pied et franchissons les derniers mètres à pied jusqu’à la croix sommitale de cette montagne pratiquement inconnue Outre-Sarine. À tort, car c’est vraiment un « Belvédère intéressant ». En tournant autour de notre axe et en regardant loin à la ronde, ils sont tous là : Mont Blanc, Grandes Jorasses et Aiguille Verte, Blüemlialp, Bietschhorn et Jungfrau, Weisshorn, Dent Blanche et Cervin – tout le gratin des Alpes de l’ouest se présente à nous. Nous pourrions rester un bon moment làhaut. Mais avant de redescendre dans le val d’Hérens nous voulons suivre les recommandations de Marcel Kurz en 1924 : sur le retour de la Pointe de Vouasson nous passons par le Mont de l’Étoile qui se dresse à l’autre extrémité du plateau glaciaire. Et voilà qu’on s’arrête à nouveau de l’autre côté du lac de neige pour déposer les skis, chausser les crampons et grimper la face sud-ouest du Mont de l’Étoile jusqu’au sommet. Nous sommes tout seuls et apprécions la petite impression de haute montagne. Et une étoile pour ce sommet ! Pas une qui scintille comme celles de la voûte céleste de la veille au soir, mais une pour mon carnet de courses. TEXTE ET PHOTOS : CAROLINE FINK LA SPORTIVA SPECTRE 2.0 Même les bonnes choses peuvent être améliorées – la Spectre 2.0 en est la meilleure preuve. Cette chaussure légère à quatre boucles offre un confort hors pair à chaque randonnée (rotation de la tige jusqu’à 60 degrés) avec, parallèlement, d’excellentes caractéristiques à la descente (valeur en flexion 125). La semelle Vibram avec un double mélange de caoutchouc et un profil grossier procure un sentiment de sécurité dans les portages en rocher et sur un sol glissant. L’intérieur de la chaussure est thermoformable. Le mélange de matières de haute qualité, constitué de Grillamid pour la coque, de Merfram au talon et de Pebax pour la languette, permet d’atteindre un faible poids et une résistance élevée peu importe les températures extérieures. JULBO DIRT 2.0 CAMELEON x Poids hommes : 2880 g/paire (pointure 27) x Prix : CHF 629.- Adaptable tel un caméléon : les lunettes Dirt 2.0 Cameleon s’adaptent aux conditions lumineuses et offrent donc un facteur de protection qui varie entre 2 et 4. La forme des verres suit la forme du visage et offre un champ de vision sans obstacles. Les branches courbées et revêtues de caoutchouc sont agréables et ne glissent pas, même pas sous un casque. Le pont sur le nez est également fait avec un caoutchouc mou et protège le nez contre les impacts. Les verres polarisés assurent une vision contrastée même par conditions lumineuses diffuses. Ils sont revêtus d’une protection contre la buée. 16 17 x Prix : CHF 199.- Bon plan

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport