Views
2 years ago

Inspiration 04/2016 fr

  • Text
  • Montagne
  • Fixation
  • Fixations
  • Faire
  • Bains
  • Cabane
  • Monde
  • Sommet
  • Poids
  • Glace

Expert Diamir Vipec 12 :

Expert Diamir Vipec 12 : fixation à inserts avec un déclenchement de sécurité comme une fixation alpine. PUZZLE Difficile de trouver un équipement pour le ski de randonnée qui a autant évolué ces dernières années que les fixations. Mais attention ! Chaque fixation ne se comporte pas de manière harmonieuse avec chaque chaussure de ski et avec chaque ski. Les experts du ski de randonnée chez Bächli vous dévoilent quels produits vont bien ensemble. Oui, autrefois les choses étaient en général plus simples. Par exemple le choix de la fixation de ski de randonnée. Deux, trois modèles pertinents étaient à disposition et c’est tout. Mais est-ce que tout allait mieux autrefois ? Sûrement pas. Du moins pas en ce qui concerne les fixations de randonnée. L’essor de cette discipline sportive a aussi réactivé l’esprit d’innovation de la branche – avec de nombreux avantages pour les randonneurs à ski. Selon les préférences personnelles, il existe désormais des mo- dèles taillés sur mesure pour toutes les utilisations. Parfois l’accent est mis sur le poids minimal, parfois sur la transmission idéale de la force. Et aussi d’un point de vue sécurité et confort, les modèles actuels de fixations ont beaucoup à offrir. Cela fait un moment que fixation n’est plus égale à fixation, les différences sont parfois énormes. Il est avantageux de pouvoir profiter du conseil des experts tels que les spécialistes ski de randonnée chez Bächli Sports de Montagne pour faire le bon choix. Les fixations classiques à cadre ressemblent, dans leur conception, aux fixations alpines. La butée avant et la talonnière sont fixées sur un cadre qui est relié au ski à l’avant par une articulation. Pour les montées, le cadre et les éléments de la fixation se laissent déverrouiller et sont soulevés avec le talon lorsque l’on soulève le pied. Les fixations à cadre sont aujourd’hui relativement abouties. Elles disposent toutes d’un déclenchement de sécurité normé, connu des fixations alpines. Contrairement aux fixations à cadre, pour une fixation à inserts, la butée avant et la butée arrière ne sont pas reliées. La chaussure est fixée au moyens de deux pointes latérales à l’avant. Ceci permet d’avoir, à l’avant, une liaison très stable et rigide avec le ski. Deux tiges en métal composent la butée arrière. Elles sont clippées dans un insert en métal de la chaussure. Le déclenchement de sécurité en cas de chute se fait, pour les fixations à inserts classiques, avant tout par la talonnière. La butée avant ne déclenche pas directement lorsqu’elle est chargée avec un mouvement latéral en rotation. Il existe par contre maintenant des fixations à inserts avec déclenchement de sécurité tel que la Fritschi Diamir Vipec 12 ou la Dynafit TLT Radical 2 ST. Fixations à cadre – faciles et sûres « Jusqu’à il y a environ quatre ans les fixations à cadre du genre Fritschi Diamir Eagle étaient encore standard, la situation s’est complétement renversée maintenant », observe Matthias Schmid. Ce gestionnaire de produits chez Bächli Sports de Montagne commande chaque année davantage de fixations à inserts. « Ce qui ne veut pas dire que nous poussons nos clients vers les fixations légères », ajoute-t-il. Même si leur proportion diminue, les fixations à cadre ont toujours leur légitimité. «Justement pour les skieurs qui utilisent les mêmes skis, tantôt sur la piste et tantôt en randonnée, et qui cherchent une fixation avec une bonne transmission de la force, la fixation à cadre reste un bon choix », sait Schmid. Tout comme les seniors qui ne sont plus aussi au point au niveau de la coordination, sauront apprécier ces fixations Marker Kingping : les trois ressorts pour une absorption dynamique de la pour leur utilisation force devraient minimiser les déclenchements intempestifs. aisée. Et notamment pour les freeriders avec un style plus agressif et qui osent de temps en temps des sauts plus grands, les fixations à cadre restent toujours le premier choix. En freeride ce ne sont pas seulement les valeurs Z qui dominent. L’absorption dynamique de l’énergie d’une fixation est également décisive. C’est là que les butées plus massives et dotées d’un ressort plus solide des fixations à cadre ont une longueur d’avance. Cette manière de construire évite que la fixation s’ouvre intempestivement dans le cas d’un atterrissage dur ou de compressions violentes. Fixations à inserts – poids plume avec fonction améliorée L’idée de base d’une fixation à insert est d’offrir un système aussi léger que possible pour les randonnées à ski. Auparavant, pour y arriver, les concepteurs devaient faire des concessions en matière de déclenchement de sécurité et de confort d’utilisation. Mais entre-temps, les fixations à inserts moyennement lourdes et lourdes ont fait d’énormes progrès en ce qui concerne la manipulation aisée, la 30 31 Virages soutenus : pour la transmission de la force, certaines fixations à inserts n’ont presque rien à envier aux fixations à cadre. Dynafit Radical 2 ST : un déclenchement latéral à gauche et à droite est possible grâce à la rotation de la butée avant. Expert

Français

Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale
Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport