Views
2 years ago

Inspiration 1/2018 fr

  • Text
  • Montagne
  • Trois
  • Inspiration
  • Toujours
  • Sommet
  • Chaussons
  • Poids
  • Fibres
  • Ainsi
  • Prix

BON PLAN HIKE & FLY

BON PLAN HIKE & FLY RECUL DES GLACIERS ET MER DE GLACE « Cette année, personne n’a encore décollé de là-haut en parapente », explique le gardien Christian Amler tout excité du projet. La légendaire descente glaciaire vers le glacier inférieur de Grindelwald et Grindelwald commence au Mönchsjoch. L’itinéraire est connu depuis toujours pour être exigeant mais le recul des glaciers a rendu impraticable cette descente de 2 500 mètres de dénivelé depuis plus de 20 ans. D’où l’idée de Kari : « Franchir en parapente la portion non praticable à partir du Zäsenberg, mais tout de même descendre à ski la partie supérieure. Il y a toujours eu des zones où le glacier est tourmenté dans la partie supérieure de la mer de glace : « en 1983, quand j’avais 18 ans, j’avais encore pu monter par ici, mais au passage clé j’ai dû ramper sur le ventre », se rappelle le guide Michael. « D’abord une descente exigeante sur la partie supérieure de la mer de glace. Une petite glissade se terminerait sans aucun doute dans une des innombrables crevasses. » Montée à ski le long de la face sud imposante du Mönch. Les six alpinistes descenderont de façon élégante en vol tandem. GROSSES CREVASSES ET (AUC)UN PASSAGE Le lendemain, 4h30 : tous les six sont à l’œuvre avant l’aube. Une petite descente, une montée raide avec les crampons. Au moment du lever du soleil, ils se trouvent à un col sans nom (P. 3561). La descente exigeante sur la partie supérieure de la mer de glace passe non loin de la Berglihütte. La neige est dure comme du béton, et une petite glissade se terminerait sans aucun doute dans une des innombrables crevasses ouvertes. Plus ils descendent, plus les crevasses sont larges et profondes. Après un dernier pont de neige fragile c’en est terminé. « Nous ne voyons pas s’il est possible de descendre encore plus loin ou si une crevasse barre définitivement le chemin », annonce Michael Wicky. Repli ! Il faut remonter de 150 mètres de dénivelé, les parapentes sur le dos. Le cœur bat, la transpiration coule. Vers 3 000 mètres, les pilotes trouvent une superbe place de décollage. Un léger vent descendant et la distance plutôt limitée jusqu’à la crevasse suivante augmentent la tension. Mais après un décollage à ski parfait, les trois voiles flottent dans les airs et longent l’Oberen Challiband. Soutenus par de légers thermiques, les compagnons quittent le monde de glace de la haute montagne – et une belle aventure. 22 INSPIRATION 01 / 2018 23

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport