Views
2 years ago

Inspiration 2/2018 fr

  • Text
  • Montagne
  • Corde
  • Poids
  • Inspiration
  • Voies
  • Rocher
  • Lorsque
  • Grimper
  • Bloc
  • Beaucoup

LÉGÈRETÉ ET LIBERTÉ

LÉGÈRETÉ ET LIBERTÉ Moins on transporte de poids moins l’effort est intense. C’est évident ! Mais que laisser à la maison ? Quand renoncer à économiser quelques grammes ? Trouver l’équipement le plus adéquat dépend de chacun ainsi que de chaque projet. Quelques conseils avisés. TEXTE MIRJAM MILAD Personnellement, l’idée ne m’est jamais venue de renoncer à ma spacieuse tente tunnel pour cette randonnée de plusieurs jours – en tout cas pas par cet été pluvieux. Il en va visiblement autrement pour mon camarade « Si tu veux qu’on prenne ta tente au lieu de la mienne, tu la porteras toute seule ». Une position sans équivoque de la part de quelqu’un qui a modifié son sac à dos à la main et en a coupé toutes les sangles inutiles en vue de gagner du 18

EXPERT LÉGÈRETÉ ILLUSTRATION: SOPHIE KETTERER poids. Un peu sceptique, j’observe le quelque chose ultraléger qu’il pose près de son sac. C’est censé être une tente ? Monoparoi, réduite à l’essentiel, elle me semble plutôt adaptée aux nuits tropicales. Mais bon, essayons. Sur un long soupir, je replace ma maison de trois kilogrammes dans la voiture et peu après nous commençons à marcher. Pour le moment j’apprécie de ne pas avoir un sac lourd. Mais que donnera cette tente légère dans la pratique ? UNE APPROCHE PAS À PAS L’avantage d’un équipement léger est incontestable : moins de poids signifie moins de sollicitation physique pour le corps, des signes d’épuisement plus tardifs, une progression rapide et insouciante. Il est du coup possible de couvrir de plus longues distances en moins de temps tout en dépensant moins d’énergie. Cela se confirme pour notre randonnée de cinq jours. Nous faisons bien entendu quelques concessions par rapport à ma tente tunnel sur le plan du confort et de la place disponible. Notre abri serait aussi malmené en cas de vent trop violent, mais il affronte vaillamment la pluie continue. Celui qui souhaite réduire le poids de son équipement de randonnée, ou qui doit le faire pour des raisons médicales, devrait rechercher pas à pas le matériel adéquat. Faire des essais pour trouver ce qui lui convient – garder ce qui a fait ses preuves. Le plus important : l’équipement doit toujours correspondre aux conditions rencontrées : le terrain, la météo, le style et la durée de l’itinéraire. Sa condition physique et son expérience sont aussi décisives. En effet, réduire son chargement signifie également réduire sa réserve de sécurité. Cela ne concerne pas uniquement la protection contre les intempéries – prendre moins signifie ne pas avoir de rechange si quelque chose devait se casser. Et les matériaux légers ne sont pas toujours très robustes. Une veste de pluie ultralégère souffrira par exemple de la pression du sac à dos sur les épaules en cas de trekking de plusieurs jours. Mais les nouveaux développements et les nouvelles technologies ont sensiblement modifié la donne ces dernières années. Le choix en équipements ultralégers est non seulement immense – de la tente minimaliste, au sac à dos spartiate jusqu’à la veste de protection qui ne pèse pas plus qu’une plaque de chocolat – les vêtements ultralégers offrent de plus en plus un confort et un niveau de protection étonnamment élevés. ULTRALÉGER, ÇA SIGNIFIE QUOI ? Les adeptes de la randonnée ultralégère se définissent moins par le poids individuel de chaque équipement que par le poids total de leur paquetage : certains disent que le sac à dos devrait peser moins de cinq kilogrammes, en laissant de côté la nourriture, l’eau et le combustible. Si l’on prend cette valeur comme référence, ou à quel point on souhaite s’en écarter, est finalement une affaire personnelle. La décision implique également de se demander à quel point on est prêt à quitter sa zone de confort personnelle, sachant qu’on ne sera pas équipé pour parer à toutes les situations imaginables. Celui qui jusqu’à maintenant transbahutait un équipement « classique peut progressivement tendre vers moins de poids. La première étape est d’identifier les objets absolument indispensables de ceux auxquels on peut facilement renoncer – à ce propos, les collaborateurs Bächli vous donneront volontiers des conseils personnalisés. Car finalement si l’on emporte une surabondance d’équipements, même ultralégers, leur poids total peut vite s’avérer dissuasif. L’étape suivante est de décider lesquels de ces équipements indispensables gagneraient à être remplacés par du matériel plus léger : un sac de couchage plus léger ? Un matelas plus léger ? Une tente plus légère voire même seulement un tarp ? Quels vêtements fonctionnels peuvent être combinés entre eux pour éventuellement renoncer à une couche supplémentaire ? Lesquels ont un rapport poids-chaleur particulièrement attractif ? À ce titre les vestes avec un garnissage en duvet ou synthétique se montrent bien plus intéressantes qu’une polaire qui en plus prendra beaucoup de place dans le sac à dos. À propos de la place dans le sac à dos : celui qui choisit dès le début un sac à dos plus petit emportera certainement aussi moins de bagages. Car peu importe le volume du sac à dos, il sera toujours plein. Il n’est pas nécessaire de commencer comme mon compagnon par couper toutes les sangles qui ne sont pas indispensables. Mais on peut le faire… 19

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport