Views
1 year ago

Inspiration 2/2018 fr

  • Text
  • Montagne
  • Corde
  • Poids
  • Inspiration
  • Voies
  • Rocher
  • Lorsque
  • Grimper
  • Bloc
  • Beaucoup

6700 MÈTRES DE

6700 MÈTRES DE DÉNIVELÉ TRAIL E101 FIRST BORT FAULHORN 2681 M SCHYNIGE PLATTE MÄNNLICHEN AUTRES DISTANCES E51 : 51 km / 3100 mètres de dénivelé E35 : 35 km / 2500 mètres de dénivelé E16 : 16 km / 960 mètres de dénivelé EIGER GLETSCHER TRAIL E101 11H 01 RECORD EN 2017 : E101 STEPHAN HUGENSCHMIDT OBERLÄGER BUSSALP PFINGSTEGG 600 PARTICIPANTS GRINDELWALD BURG- LAUENEN 896 M GRINDELWALD 101 KILOMÈTRES DE DISTANCE EIGER ULTRA TRAIL Un panorama grandiose, un parcours brutal : Le 6 e Eiger Ultra Trail se tiendra à Grindelwald du 13 au 15 juillet et attire comme un aimant les coureurs du monde entier. Les collaborateurs Bächli Jonas Frischle et Ramon Höfler participeront aux parcours E101 et E51. 200 ENFANTS SUR LA KID RACE 500 BÉNÉVOLES EN PLUS DES SAMA- RITAINS, DU SECOURS ALPIN, DES MÉDECINS, DES MASSEURS ET GUIDES DE MONTAGNE 2018 TOUT VENDU EN 60 MINUTES 650 KILOS D’ORANGES 4000 BANANES 2018: 3000 SPORTIFS DE 70 NATIONS CHF 175 FRAIS D’INSCRIPTION 200 PARTICIPANTS AU TRAIL SURPRISE (500 – 1000 M, 10 – 15 KM) 2600 LITRES DE COCA 12 POSTES DE RAVI- TAILLEMENT 60 KILOS DE FROMAGE DE MONTAGNE DE L’ALPAGE À PROXIMITÉ 200 BOÎTES DE CHIPS PRINGELS 360 KILOS DE PASTÈQUES 28

BOL D’AIR EIGER ULTRA TRAIL « NE PAS PENSER À LA DISTANCE ! » INTERVIEW AVEC JONAS FRISCHLE ET RAMON HÖFLER 101 kilomètres, 6700 mètres de dénivelé – même pour des coureurs ambitieux ces chiffres s’annoncent « épuisants ». Jonas Frischle : Lors de l’Eiger Ultra Trail c’est comme si le chrono s’effaçait. Tu es en montagne, et tant qu’il fait beau c’est tout bon. Ramon Höfler : Dans mon cas, la distance n’est pas aussi longue. 51 kilomètres et 3100 mètres de dénivelé, ça va encore. Une première ou êtes-vous déjà des habitués ? Jonas : Ma première course ultra était le « Mountainmain » à Melchsee-Frutt. À la suite de mon premier marathon je m’étais mis en tête de faire l’Eiger Ultra Trail. Cette année c’est ma deuxième participation. Ramon : J’ai couru la distance E35 à deux reprises et terminé la course à la 6e et à la 7e place. Ma devise : mieux vaut plus court et plus rapide, mais plusieurs compétitions par année. Comment s’entraîner pour une pareille distance ? Jonas : Ma tactique est de ne pas trop penser à la distance. Il faut être prêt dans sa tête, lâcher prise. Je participe à des courses de ski-alpinisme l’hiver et j’ai une bonne endurance de base. Je m’efforce de la maintenir par de longues randonnées à ski, des courses en montagne et de longues sorties à vélo. Quelques longues sessions d’entraînement avec les chaussures de course sont bien sûr indispensables. Et pendant la compétition : comment gérer la distance ? Ramon : Il est judicieux de se faire un plan réaliste des temps de passage pour éviter de partir trop vite. Il est important de connaître le profil de la course afin de ne pas être surpris par des montées imprévues. Mais il faut aussi bien doser ses forces à la descente. Si l’on descend trop vite, les jambes seront vite lessivées. Pour le matériel : spartiate ou avec quelques réserves ? Jonas : Le règlement donne des directives très concrètes. Cet équipement est suffisant pour parer à toutes les éventualités. J’ai toujours un coupevent léger et des manches à portée de main – tout le reste est dans le sac. Ramon : Aussi spartiate que judicieux. L’équipement obligatoire est très vaste et c’est bien ainsi. Je n’aime pas avoir plus que vraiment nécessaire. Si je dois emporter un t-shirt à manches longues, j’en veux un bon et pas juste pour le contrôle du matériel. Le plus important est-il de finir la course ou de réaliser le chrono espéré ? Jonas : On a toujours un chrono en tête. Pour moi c’est 18 heures. Si j’y arrive je me serai amélioré de deux heures. Quand les 18 heures seront écoulées je saurai qu’il me reste encore huit heures pour terminer la course. J’espère bien être à l’arrivée avant. Ramon : Presque chacun se donne un objectif personnel – un chrono ou un rang. Mais avec 50 ou 100 kilomètres le premier objectif est toujours de terminer la course. LISTE DE MATÉRIEL, E101 Chaussures : Sense Ride, Salomon Sac à dos : S-Lab Sense Ultra 8 Set, Salomon Lampe frontale : Petzl Aktik Bandeau, gants, manches T-shirt à manches longues : p.ex. Icebreaker Oasis Couche de protection : Dynafit Ultralight Gore Tex Shakedry Jacket, Dynafit React U Pants Lunettes de soleil : Julbo Aerospeed Zebra Light Ravitaillement : (principalement barres liquides Winforce), 2 bidons de 0,5 l chacun 1 petit gobelet : Salomon Soft Cup Speed Bâtons : Distance Carbon Z, Black Diamond Couverture de survie, matériel pour pansements, antidouleurs, sifflet de secours, téléphone portable, caméra GoPro, argent, carte d’identité et carte de crédit pour les urgences LISTE DE MATÉRIEL, E51 Chaussures : Salomon Sense Ultra / Sense Ride Pantalon : Salomon Sense Pro Short Couche de protection : S-Lab Hybrid Jkt. et Pants Shirt : Salomon Trail Runner ss Tee (court et long) Sac à dos : S-Lab Sense Ultra 5 Set, Salomon Bâtons : Leki RCM JONAS FISCHLE (29) MAGASIN DE KRIENS, CHEF DU RAYON CHAUSSURES RAMON HÖFLER (28) MAGASIN DE BÂLE, CHEF DU RAYON TEXTILE Lunettes de soleil : Adidas Daroga Ravitaillement : 1 litre de boisson, gels/barres Gants, bonnet, casquette Couverture de survie, matériel pour pansements, smartphone, sifflet Toutes les informations sur l’Eiger Ultra Trail sous : eigerultratrail.ch INSPIRATION 02 / 2018 29

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport