Views
1 year ago

Inspiration 2/2018 fr

  • Text
  • Montagne
  • Corde
  • Poids
  • Inspiration
  • Voies
  • Rocher
  • Lorsque
  • Grimper
  • Bloc
  • Beaucoup

RENCONTRE AU SOMMET

RENCONTRE AU SOMMET GIULIANO CAMERONI LA COMPÉTITION C’EST PAS MON TRUC Giuliano Cameroni, ce Tessinois de 20 ans, est un des meilleurs jeunes grimpeurs du monde. Au site de bloc de Teufelsstein à Göschenen il nous révèle pourquoi il n’est pas un bon compétiteur – et pourquoi il ne grimperait jamais free solo malgré toute la fascination qu’il voue à son sport. INTERVIEW REMO SCHLÄPFER Giuliano, quel est ton premier souvenir d’escalade ? Lorsque j’avais six ans, mes parents m’ont emmené faire du bloc à Chironico. J’ai vu qu’un groupe de personnes s’essayait à un bloc sur une dalle d’une difficulté d’environ 6a+. Ce bloc m’a plu et j’ai tenté un essai – avec succès. J’ai été étonné de voir que ceux du groupe ne l’avaient pas tous réussi. Avec ma naïveté enfantine je pensais que si j’en étais capable, les autres devaient y arriver aussi. Depuis, 14 ans ont passé. Quel a été le plus grand moment de ta jeune carrière de grimpeur ? La réussite du bloc « Dreamtime » à Cresciano au Tessin. Fred Nicole, un des grimpeurs de bloc les plus connus au monde, a réussi la première en 2000. J’étais plus que jamais motivé pour investir du temps dans ce bloc. Beaucoup de temps même. Pendant 25 jours répartis sur deux ans, j’ai étu- dié chaque mouvement de « Dreamtime » jusqu’à ce que je trouve une solution optimale et que les conditions extérieures telles que la température et l’humidité soient parfaites. Ta maman est une des premières femmes à avoir réussi un 8a. Ton papa a marqué la scène de l’escalade tessinoise par de nombreuses premières. Dans quelle mesure tes parents t’ont influencé ? Bien sûr que sans mes parents, je ne grimperais probablement pas aujourd’hui. Dans notre famille, nous allions presque chaque week-end dehors à la recherche de nouveaux blocs que nous avons ouverts par la suite. Enfant déjà, j’y prenais un plaisir fou. Bien que mes parents soient des grimpeurs passionnés je n’ai jamais ressenti de pression pour devoir grimper moi-même. Mais ils m’ont transmis leur passion pour ce sport et m’ont toujours soutenu. PHOTOS : MÀD 40

Quelques jours après l’interview, Giuliano Cameroni a réussi la première d’une nouvelle voie au Teufelsstein. GIULIANO CAMERONI INSPIRATION 02 / 2018 41

Français

Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale
Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport