Views
3 years ago

Inspiration 3/2016 fr

  • Text
  • Montagne
  • Sommet
  • Faire
  • Lorsque
  • Veste
  • Toujours
  • Pilier
  • Membrane
  • Neige
  • Bonne

Pierriers dans la

Pierriers dans la descente du Vorder Glärnisch vers le Klöntalersee. Bon plan 16 formé de promontoires rocheux, de tours rocheuses et de parois aux structures tortueuses, comme dessinés par un géant dans de la pâte à modeler. Mais notre regard est pour l’instant plutôt accaparé par la face juste devant nous, qui joue à un jeu de magie avec les randonneurs : elle semble infranchissable aussi longtemps qu’on la scrute. Ce n’est que lorsque l’on s’engage dans ce qui semble être le vide que le sentier se dévoile. Il mène à travers une pente verticale que nous traversons pas à pas, silencieux comme des sioux, alors qu’un aigle plane, décrivant des cercles en toute quiétude au-dessus de nous. Cette traversée nous prend un bon quart d’heure. Dans ce passage, nous goûtons à l’intemporalité tranquille de ce massif du Glärnisch. Arrivés dans la brèche appelée Furggle, nous nous sentons à nouveau en terrain connu : une légère brise estivale caresse notre visage, des niverolles gazouillent à proximité et loin en contrebas, on peut admirer la couleur vert émeraude du Klöntalersee. Seuls les rochers à pic et les glaciers du Vrenelisgärtli nous rappellent encore le Glärnisch. Un massif visible tellement loin à la ronde par temps clair, que son nom a été donné à plusieurs lieux : la Glärnischstrasse qui traverse Zurich, l’édifice « Glärnischblick » à Winterthur et dans le port de Wädenswil le restaurant flottant « MS Glärnisch ». Pas étonnant que cet imposant massif montagneux soit à l’origine de nombre de légendes. La plus connue des légendes glaronaises a d’ailleurs donné son nom au « Vrenelisgärtli ». Selon celle-ci, une audacieuse jeune fille appelée Vreneli voulait créer un jardin au beau milieu du massif de Glärnisch, bien qu’on l’ait avertie de ne pas provoquer le bon Dieu de façon aussi présomptueuse. Pourtant un jour, elle gravit le Glärnisch. Comme une tempête hivernale faisait rage, elle s’était protégée de la neige en couvrant sa tête avec un chauderon. Mais peu au-dessous du sommet du Vrenelisgärtli, il avait tellement neigé que Vreneli, sous son chauderon, disparut dans la neige fraiche et ne revint jamais plus dans la vallée. Le petit glacier situé sous le sommet du Glärnisch nous rappelle encore aujourd’hui cette histoire. Dévoreurs de paysage Toutefois, par cette journée d’août dans les Alpes glaronaises, nous ne rêvons que de neige et de jardins. Nous gravissons les dernières pentes menant au sommet du Vorder Glärnisch dans un désert de caillasse brunâtre qui nous renvoie la chaleur du soleil d’août et dans lequel nos pas crissent. À cet instant, je repense aux mots du psychologue et sociologue Ulrich Aufmuth, qui affirma un jour, dans les années 80, qu’un des plaisirs des alpinistes était de « dévorer le paysage ». Comme il avait raison, me dis-je en calculant que j’avais déjà avalé 1700 m de paysage en dénivelé aujourd’hui. Y compris les ravins, éboulis, rochers, tours rocheuses, parois et forêts.

En fonction des conditions météorologiques, le sauvage Sienentobel peut devenir, même tôt dans l’année, un passage clé de la randonnée... HAGLÖFS LITE HYBRID PANTS C’est surtout lorsque les températures sont élevées que ce pantalon de trekking démontre tout son potentiel : le tissu léger en polyamide évacue l’humidité du corps, offrant aux jambes une agréable fraîcheur et un climat sec, même lors d’activités intenses. Une part d’élasthanne et des inserts élastiques garantissent une grande liberté de mouvement. La taille extensible du pantalon peut être ajustée et fixée au moyen d’une fermeture velcro. La poche arrière se ferme avec une fermeture éclair. De petits objets comme de l’argent ou des clés peuvent se loger dans la poche de sécurité intérieure. Une poche à fermeture éclair sur la cuisse peut par exemple accueillir une carte. x Poids : 280 g (taille L) x Prix : CHF 115.- GREGORY ZULU 40/JADE 38 Quoi de plus bienfaisant, après tous ces dénivelés, qu’un bain de pied dans une fontaine du village de Schwändi. Le sommet du Vorder Glärnisch nous récompense de toutes nos peines, même du Sienentobel, des orties et des framboisiers. Le vent siffle doucement autour de nous. Adossés à la croix sommitale, nous avons la curieuse impression de nous touver sur l’axe du monde. Nous jetons encore un coup d’œil sur les imposants sommets voisins du Glärnisch, sur le Klöntalersee et – loin, loin en contrebas – sur les champs et les routes, sur les minuscules maisons et clochers d’églises de la ville de Glaris et des villages de Mitlödi et de Schwanden. Exactement comme si nous contemplions la terre depuis une montgolfière : tout se trouve juste au-dessous de nous. Un seul regret : impossible de nous laisser planer jusqu’en bas. Mais grâce au sentier pédestre sur le côté ouest du Vorder Glärnisch, les 1500 m de descente sont parcourus plus rapidement que redouté. Et le Schorle à l’auberge « Schwammhöhe » dans le Klöntal n’était pas si loin. Finalement, même si l’accès au royaume du Glärnisch est difficile, on peut en repartir rapidement. TEXTE ET PHOTOS : CAROLINE FINK Pour des excursions de plusieurs jours de cabane en cabane ou lorsque les douces températures n’exigent pas un équipement trop important : les deux sacs à dos Zulu et Jade, avec un volume de 40 et 38 litres, sont parfaits pour de longues randonnées où l’on voyage léger. Leur matériel, un mélange de nylon 210 et 100 deniers, est léger et robuste à la fois. Un insert en filet garantit une bonne aération dans le dos. Pratique : l’accès au compartiment principal est possible via le rabat ou une fermeture éclair avant. Le grand compartiment avant, deux poches latérales ainsi que de petites poches à fermeture éclair dans le rabat et la ceinture lombaire offrent des possibilités de rangement supplémentaires. Porte-matériel pour des bâtons de randonnée ou des piolets. Les deux sacs à dos sont compatibles avec les systèmes d’hydratation courants. x Poids : 1330 g (Zulu), 1280 g (Jade) x Prix : CHF 175.- MEINDL TRENTO GTX W Extérieur classique, « intérieur » plutôt inhabituel : la chaussure Trento GTX W est dotée d’une forme spéciale, légèrement plus large, qui offre beaucoup d’espace aux orteils et à l’avant-pied. Afin de garantir le maintien nécessaire, la chaussure présente une coupe plus étroite au talon. Une assise plantaire confortable en liège et en toison soutient le pied. Des éléments en PU et EVA offrent en outre un agréable amorti. Une combinaison de cuir nubuck et de cuir velouté a été utilisée comme tissu extérieur. La membrane Gore-Tex protège efficacement de la pluie et de la neige et évacue la transpiration. La stabilité de la semelle se situe dans la région médiane du pied, ce qui destine la chaussure à des courses pas trop difficiles du point de vue technique. x Poids : 1160 g la paire (pointure 42) x Prix : CHF 275.- Bon plan 17

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport