Views
1 year ago

Inspiration 3/2018 fr

  • Text
  • Montagne
  • Poisson
  • Inserts
  • Inspiration
  • Suisse
  • Chaussure
  • Fixations
  • Parc
  • Skis
  • Duvet

RENCONTRE AU SOMMET

RENCONTRE AU SOMMET KATHARINA HABERMANN « RENONCER A ENRICHI MA VIE » Les tours de conglomérat de Meteora ne sont que très peu équipées. Une vue à couper le souffle attend les grimpeurs au sommet. Donner sa démission. Voyager sans la pression du temps. Pour partir à la découverte des meilleurs sites d’escalade du monde. Un rêve qui, sans doute, reste au stade de rêve pour beaucoup. Katharina Habermann l’a fait et mène une vie de « dirtbag climber » depuis une année et demie avec son compagnon. Dans l’interview, elle parle de la combinaison parfaite entre escalade et voyage. Et elle explique pourquoi le lâcher-prise et le renoncement ont tant enrichi sa vie. INTERVIEW MORITZ BECHER Katharina, où habites-tu pour l’instant ? Officiellement, je suis annoncée au domicile de ma famille au nord de Munich. Mais habiter au sens propre du terme ? En soit, nulle part et partout. Ce qui signifie… ? … que mon compagnon James et moi combinons depuis environ un an et demi nos deux grandes passions, soit le voyage et l’escalade, dans un Open-End-Trip. L’avais-tu prévu depuis longtemps ou était-ce plutôt une décision spontanée ? Pendant mes études de sport, deux événements ont réveillé en moi le souhait d’entreprendre de longs voyages. J’ai fait un voyage de trois mois en Nouvelle Zélande et en Australie. J’étais subjuguée par ces pays et par la liberté que je ressentais. Et j’y ai toujours envié les voyageurs qui n’avait aucune contrainte de temps. L’autre événement majeur était la mort soudaine de ma maman en 2001. Cela m’a fait beaucoup réfléchir sur la vie et sur ce qui la rend précieuse et utile. Déjà à l’époque, ma conclusion était la suivante : « Tu dois vivre ta vie pleinement et ne rien remettre à demain. » De combien de temps as-tu eu besoin pour tourner vraiment le dos au train-train quotidien ? Un bon bout de temps. Après mes études, j’ai travaillé douze ans pour Mammut, adidas et Arc’teryx dans la communication. Chaque année, je bouillonnais davantage à l’intérieur. Il m’a fallu encore un élément déclencheur extérieur. Et cet élément PHOTOS : ARCHIVE KATHARINA HABERMANN, MORITZ BECHER 32 INSPIRATION 03 / 2018 33

Français

Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale
Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport