Views
1 year ago

Inspiration 3/2018 fr

  • Text
  • Montagne
  • Poisson
  • Inserts
  • Inspiration
  • Suisse
  • Chaussure
  • Fixations
  • Parc
  • Skis
  • Duvet

PARENTHÈSE 238 CERVINS

PARENTHÈSE 238 CERVINS TEXTE EMIL ZOPFI « Euh oui, quelque chose comme ça », dis-je en murmurant. « Pas si haut et pas si difficile. Avec un pull et une corde. J’ai déjà été en Amérique… » Mais l’affaire est close. À propos : « Qu’est-ce que vous pensez de Trump ? » Vous n’allez pas me croire, mais je ne suis jamais allé au Cervin. Impossible ! Un alpiniste avec plus de cinquante ans d’expérience qui n’a pas gravi la plus célèbre montagne de Suisse, voire du monde ! Comme chacun le sait, ce sommet n’est pas si difficile. Des centaines de personnes, qui ne sont pas de véritables alpinistes, ont déjà pris un selfie en haut de cette illustre montagne. Vous pouvez imaginer que la question du Cervin revient régulièrement, puisque l’on me décrit souvent comme un « écrivain et alpiniste ». Une fois la question standard « sur quoi écrivez-vous en ce moment » posée, le Cervin vient inévitablement sur le tapis. Souvent après l’Everest. J’ai une excuse pour n’être jamais allé sur l’Everest. « Je ne supporte pas la haute altitude ». Et on sait combien la réputation de l’Everest a souffert ces derniers temps : bagarres avec des sherpas, foules au camp de base, bouchons aux cordes fixes, déchets et cadavres sur la route. Sans compter que le voyage coûte une petite fortune. Je suis donc tout excusé. Mais le Cervin ! Il n’est pas si haut, et quasiment tout le monde a les moyens de se payer un guide de montagne. Je Impressum « Inspiration », la revue des clients de Bächli Sports de Montagne SA paraît 4 x par an et est disponible gratuitement dans tous nos magasins. Tirage : 130‘000 exemplaires. Éditeur Bächli Sports de Montagne SA Gewerbestrasse 12, 8606 Nänikon Téléphone 044 826 76 76 E-mail info@baechli-bergsport.ch rétorque que je suis allé au Zinalrothorn. Pas aussi haut que la merveille du monde de Zermatt, culminant à 4478 m, mais plus difficile. Néanmoins cela ne compte pas. Même nos parents du Japon ne se sont pas intéressés au Zinalrothorn. Ils voulaient voir l’Eiger et le Cervin. Pour leur première visite en Suisse, nous sommes donc montés au Jungfraujoch, avons regardé par le Stollenloch dans la face nord de l’Eiger. Le Cervin était prévu pour une prochaine visite. Or, pour une raison inconnue, nos Japonais n’ont plus rien voulu savoir du Cervin. Ils voulaient voir Stein am Rhein et les chutes du Rhin. En parlant de l’Eiger, voici une autre question que l’on me pose souvent : « Mais vous avez déjà gravi la face nord de l’Eiger !? » Il ne s’agit pas véritablement d’une question, mais d’un test. « Je préfère l’escalade sportive, dis-je timidement, et on trouve des cascades de glace sur l’Eiger. » « Ah oui, l’escalade libre ! Sans corde ! On a vu ça à la télé dernièrement. En Californie, sur des falaises de cent mètres de haut, un type grimpait comme un lézard, pantalons courts, baskets, petit sac de magnésie, torse nu. Vous faites ce genre de choses ! Cool ! » Rédaction et mise en page Outdoor Publishing GmbH Eichbergerstrasse 60, 9452 Hinterforst Téléphone 071 755 66 55 E-mail redaktion@outdoor-publishing.com Impression Bruhin AG, Pfarrmatte 6, 8807 Freienbach Téléphone 055 415 34 34 E-mail info@bruhin-druck.ch Je voulais mentionner que j’avais escaladé une 5.11b dans les Red Rocks, à Las Vegas. À vue. Mais seul un initié pourrait le comprendre. Les autres se disent : il va à Las Vegas pour grimper au lieu d’aller au Cervin à Zermatt. Il déraille ?? On va à Las Vegas pour jouer, voir le Cirque du Soleil ou se marier ! Voilà le hic avec notre sport. Tellement de choses sont difficiles à expliquer aux personnes extérieures – et nous avons nous-mêmes de la peine à comprendre ce que nous faisons et ce qui nous pousse à le faire. Bien-sûr, lorsque j’étais un jeune alpiniste, je voulais gravir le Cervin. Mais j’ai été impliqué dans un terrible accident. Je n’ai alors plus jamais voulu voir ce vilain sommet, sans parler d’y monter. Je me console en me disant qu’il n’existe pas qu’un seul Cervin au monde. Mon ami Daniel Anker, historien alpin, recense tous les Cervin, soit toutes les montagnes appelées ainsi en raison de leur ressemblance avec notre sommet national. Il en connaît déjà 238. J’en ai gravi un récemment, le « Cervin de l’île d’Elbe », également nommé Monte Giove, culminant à 855 m. La prochaine fois qu’on me demande « Avez-vous déjà « fait » le Cervin ? », je crois que je me faciliterai les choses en répondant : « Oui bien-sûr, et sans guide de montagne ». Concept Outkomm gmbh Copyright Toutes les contributions sont protégées par le droit d’auteur. Toute utilisation sans le consentement de l’éditeur est interdite et amendable. Ceci s’applique en particulier aux reproductions, traductions, stockage ou diffusion au moyen de systèmes électroniques et multimédia. ILLUSTRATION : SOPHIE KETTERER 48

Français

Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale
Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport