Views
1 year ago

Inspiration 4-09

BONS PLANS VILLES

BONS PLANS VILLES D’ESCALADE 22 DRESDE TOURS SAXONNES TEXTE HARTMUT LANDGRAF Tours typiques : les grimpeurs reconnaissent le paysage rocheux de la Suisse saxonne au premier coup d’œil. Lorsque George Bähr a réalisé l’ébauche du dôme de la très célèbre église Notre-Dame de Dresde en 1726, il n’imaginait probablement pas que son matériau de construction attirerait un jour des milliers de personnes hors de la ville. Le grès utilisé pour la construction du plus grand bâtiment dans ce matériau à ce jour provenait du massif gréseux de l’Elbe, situé non loin. C’est précisément là, à seulement 40 minutes de voiture au sud-est de cette métropole baroque que l’on nomme parfois Florence de l’Elbe, que se trouve l’un des plus beaux et impressionnants paysages rocheux d’Europe : la Suisse saxonne. Les aventuriers et les amoureux de la nature de tous horizons y découvrent de majestueuses montagnes tabulaires et autres aiguilles rocheuses, falaises audacieuses, précipices et gorges embrumés – un véritable paradis pour les romantiques et, de loin, le site d’escalade d’Allemagne orientale le plus grand et le plus populaire. UN ROCHER PRESQUE SACRÉ Les tours de grès se sont formées dans ce paysage durant des millions d’années et cela fait déjà 150 ans qu’elles sont escaladées. La première ascension du Falkenstein a été réalisée en 1864 par des gymnastes de Bad Schandau. Ces derniers ont marqué les prémices de l’escalade aux portes de Dresde dont le potentiel actuel semble presque infini (1138 sommets et quelque 21’000 voies). Ce n’est pas sans fierté (et à raison) que les habitants de la Saxe décrivent leur région comme le « berceau de l’escalade libre ». Effectivement, au fil des décennies, un style d’escalade authentique, autonome et épuré s’est développé puis maintenu sur les parois situées à droite et à gauche de l’Elbe. Les prises artificielles, de même que la magnésie et les coinceurs métalliques, sont tabous dans la région. L’équipement se compose d’anneaux relativement rares et de moyens d’assurage textiles, à l’instar des sangles nouées. En outre, les cotations, généralement audacieuses, garantissent un facteur aventure élevé. En résumé, les habitants de la Saxe aiment grimper avec la nature et en fonction de ce qu’elle leur offre, en renonçant, le plus souvent possible, à utiliser des moyens artificiels. Cela a engendré de nombreuses discussions, parfois houleuses, au sujet de la préservation d’une doctrine pure. Il y a quelques années, un magazine de sports de montagne a titré un de ses articles «Klettern, wie Gott es schuf» (L’escalade, telle que Dieu l’a créée). Autre élément singulier dans le massif gréseux de l’Elbe : l’aventure sur des parois raides et revêches peut être directement suivie d’une bonne bière, les parois se trouvant souvent à un jet de pierre de la civilisation. Dans le Bielatal par exemple, on peut quasiment arriver jusque devant le rocher en voiture ou en bus. À côté des falaises sont dissimulés des petits coins et des gorges dans lesquelles on peut passer des heures sans être dérangé. Si la météo est défavorable, ou l’appel de la ville trop fort, Dresde abrite une demi-douzaine de salles de bloc et d’escalade bien fréquentées. Mais le grès saxon sèche généralement très vite. Escalade pure : Adam Ondra grimpe de manière traditionnelle, sans magnésie ni chaussons, dans le massif gréseux de l’Elbe. PHOTO DU HAUT : MAURITIUS IMAGES / ALAMY / LIANE M, PHOTO DU BAS : CLAUDIA ZIEGLER LAINE DE RÉCUPÉRATION Chaude, confortable et durable Laine de surplus soigneusement sélectionnée et sans mulesing. Chasse l’humidité et résiste efficacement aux odeurs. singi wool padded parka Une collaboration avec les moutons suédois bien au chaud et au sec. Cela paraît simple, mais derrière chaque veste Fjällräven se cachent plus de 50 ans d’expérience de la vie en plein air, une motivation toujours renouvelée pour développer des matériaux et des tissus durables rigoureusement testés sur le terrain. C’est ainsi que nous pouvons proposer des vêtements à la pointe de la technologie, parfaitement adaptés aux activités de plein air car, pour Fjällräven, le mieux n’est pas l’ennemi du bien. La Singi Wool Padded Jacket procure une chaleur considérable. Elle est revêtue d’un tissu extérieur imperméable, le G-1000 Lite Eco, et rembourrée avec un isolant fiable et naturel, issu d’un procédé de fabrication innovant qui combine le surplus de laine de fermes d’élevage ovin suédoises à des fibres d’amidon de maïs biodégradables. Une veste qui vous maintiendra au chaud pendant les froides journées d’hiver et qui respecte l’environnement. Bien au chaud et au sec. La nature vous attend. www.fjallraven.fr

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport