Views
1 year ago

Inspiration 4-09

EXPERT LAMPES FRONTALES

EXPERT LAMPES FRONTALES PLUS RAPIDE, PLUS LUMINEUX Grâce aux technologies de batterie et LED modernes, les lampes frontales exaucent pratiquement tous les désirs. Or, tous les sportifs de montagne n’ont pas besoin de l’équipement complet. Quelles sont les fonctionnalités vraiment utiles et pourquoi nombre d’entre elles ne servent pas à grand-chose ? Un aperçu ici. ILLUSTRATION : SOPHIE KETTERER TEXTE THOMAS EBERT sensiblement plus compactes et légères tout en étant encore plus performantes. Un exemple : le nouveau modèle phare de Petzl, la Swift, fournit un flux lumineux de 900 lumens et ne pèse que 100 grammes avec la batterie. Les lampes frontales n’ont presque plus d’incidence sur le poids du matériel. Seuls les trail runners doivent veiller à ce que le poids de la lampe frontale soit Avez-vous déjà grimpé à la lumière d’une bougie ? Un dièdre en 6a une lanterne à la main, à l’instar des pionniers ? Ou avez-vous déjà attendu les premières lueurs du jour en claquant des dents au bord d’une rimaye car, muni d’une simple lampe de poche, vous n’aviez qu’une main de libre pour maîtriser ce passage de glace ? De nos jours, on a peine à s’imaginer pratiquer l’alpinisme sans lampe frontale. Pourtant, celle-ci n’est devenue une pièce standard de l’équipement qu’à partir des années 1970. Mais les innovations mises sur le marché à cette époque ne seraient aujourd’hui plus classées dans la catégorie des lampes frontales : un boîtier massif en plastique sur le devant, doté d’ampoules pâlottes avec un compartiment spécial pour l’ampoule de rechange ; à l’arrière, un récipient pour les piles Mono LR20, qui donnaient l’impression de peser une tonne et se déchargeaient plus vite qu’un orage de plein été si les températures étaient négatives. PETIT, LÉGER, PUISSANT Fort heureusement, cette époque est derrière nous. « Dans le domaine des sports de montagne, on trouve la lampe frontale parfaite pour tous les usages. Le développement des LED et des batteries lithium-ion a permis d’énormes améliorations en termes de confort », estime Matthias Schmid, gestionnaire de produit pour les lampes frontales chez Bächli Sports de Montagne. D’une part, les accumulateurs d’énergie à base de lithium sont nettement plus compacts que les piles alcalines. D’autre part, les LED – diodes électroluminescentes – permettent de transformer bien plus efficacement l’énergie en lumière plutôt que de la gaspiller en chaleur comme le font les vieilles ampoules à filament. Au final, on dispose ainsi de davantage de lumens par Watt. Ces avancées permettent aujourd’hui de concevoir des lampes frontales bien réparti, car lorsque l’on force l’allure, la lampe a tendance à basculer vers l’avant. On peut y remédier au moyen d’un bandeau au milieu de la tête (p. ex. Black Diamond Sprinter), ou en plaçant la batterie à l’arrière de la tête (p. ex. Petzl Nao+). En parlant de batterie : la majorité des lampes frontales, en particulier celles avec un nombre élevé de lumens, fonctionnent actuellement avec des batteries lithium-ion ou lithiumpolymère. Dans le domaine des lampes de camping et du quotidien, on trouve (encore) plusieurs modèles fonctionnant avec des piles courantes AA(A). « Les lampes frontales qui proposent ces deux options sont très pratiques », affirme Matthias Schmid. Les lampes frontales d’alpinisme typiquement compactes mais performantes (p. ex. Black Diamond Revolt ou Petzl Actik Core) fonctionnent avec des batteries lithium-ion ou des piles AAA rechargeables. « Avant la course, on charge la batterie à la maison et on emporte quelques piles AAA de secours. On en trouve généralement même dans les cabanes. ». L’accumulation d’une grande quantité de piles de réserve, sans oublier le jeu de devinettes sur leur état de charge, devient superflu grâce aux batteries Li-ion avec indication du niveau de charge. La fonction de verrouillage est indispensable sur une lampe frontale. On évite ainsi un allumage involontaire de la lampe et un blackout au pire moment. « En été, j’étais à la Sidelenhütte avec des amis, et une lampe brillait toute seule dans le panier d’un hôte », raconte Schmid. Il n’est désormais plus nécessaire d’avoir fait de longues études pour activer le verrouillage : « Au début, nous recevions des lampes frontales en réparation dont le seul problème était qu’elles étaient verrouillées – il faut cependant admettre que le déverrouillage n’était pas intuitif. ». Aujourd’hui, on active le verrouillage en déplaçant un curseur (Petzl) ou en pressant une touche pendant env. quatre secondes (Black Diamond, petits modèles de Petzl). INSPIRATION 04 / 2019 27

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport