Views
2 years ago

Inspiration 4/2017 fr

  • Text
  • Montagne
  • Musique
  • Gstaad
  • Skis
  • Movement
  • Inspiration
  • Jamais
  • Neige
  • Poudreuse
  • Prix

BON PLAN VUE DEPUIS UN

BON PLAN VUE DEPUIS UN JET PRIVÉ La descente est tout aussi imposante. Après une brève descente, Jürg décrit ses premiers virages dans le couloir sommital exposé au nord. Puis il sort à gauche sur l’arête. Depuis cette perspective, on dirait que les maisons de Gstaad sont juste au-dessous de lui. En plein milieu se dresse le légendaire Gstaad Palace tel un château de conte de fées dans un paysage fantastique. Il s’agit de l’un des hôtels de luxe les plus traditionnels de Suisse. L’ancien pilote de Formule 1 Bernie Ecclestone doit avoir une vue similaire lorsqu’il survole les environs dans son jet privé. Mais Jürg met le cap sur une autre destination et glisse vers le Berzgummloch. La montagne s’adoucit à nouveau. Virages agréables, larges pentes – oui, même à ski, Gstaad est une invitation à se délecter. Cette journée à ski est suivie d’une balade dans le village, dont le centre est interdit aux voitures. Boutiques de haute couture, bijouteries, magasins de sport et cafés, le tout dans un style alpin. Ici, l’authentique prime sur le clinquant. Au moins en ce qui concerne les façades. Sibylle et Jürg s’enregistrent au Posthotel Rössli, le plus vieil hôtel de Gstaad, construit en 1845. « À l’époque, Gstaad ne comptait qu’une poignée de maisons », leur confie l’hôtelier Conroy Widmer au cours d’une conversation dans le salon. La maison est entre les mains de sa famille depuis quatre générations. Il accorde plus d’importance aux activités sportives de ses hôtes qu’à leur origine. Les photographies d’athlètes de saut à ski locaux en noir et blanc accrochées au mur, la casquette de baseball sur la tête de Conroy et sa puissante poignée de main révèlent qu’il est un sportif pur et dur. Chez lui, les semaines en montagne font partie intégrante de l’offre, tout comme les plats traditionnels du Saanenland et de l’Oberland bernois, revisités. Conroy fait en outre partie du comité directeur du projet de promotion de la relève Ski Future Saanenland. PREMIÈRE TÉLÉCABINE MENANT À UN GLACIER « Future is now ». Le guide Arnold a déjà préparé le prochain projet de Sibylle et Jürg. Sa proposition : une course sur l’Arpelistock. Le lendemain matin, la première télécabine emmène les trois sportifs du col du Pillon au glacier des Diablerets. Pour atteindre le sommet, il faut compter à peine une demi-heure de marche depuis la station de la cabine. Une petite promenade qui offre une vue exceptionnelle sur l’Eiger, la Jungfrau, le Mönch, le Cervin, le Mont Blanc, etc. Mais la destination du jour se situe un bon bout plus loin. Le trio trace des virages tranquilles sur le glacier de Tsanfleuron, relativement plat, en direction du col du Sanetsch. « On devrait peut-être attendre le bus ici » plaisante Jürg en voyant un panneau d’arrêt de car postal dépasser de la neige. En été, la route de montagne – actuellement méconnaissable tellement elle est enneigée – descend vers la vallée du Rhône, près de Sion. Mais tant que la neige n’a pas disparu, les skis restent la meilleure option. HAUTE CUISINE POUR LES GOURMETS DES SOMMETS Enfin pas tout à fait. L’arête sud-ouest menant au sommet de l’Arpelistock est très soufflée par endroits. Les trois sportifs sont donc forcés de fixer leurs skis à leur sac à dos sur une partie des 800 m de dénivelé. La roche caillouteuse sombre scintille tel le bord du cratère d’un volcan. « Difficile de Le plus ancien bâtiment de Gstaad : le Posthotel Rössli. Son chef Conroy Widmer est lui-même un sportif très actif. 24

GSTAAD Gagner l’Arpelistock par l’arête sud-ouest soufflée : dans les pentes nord la poudreuse est encore vierge. 54,50 CHF POUR UNE NUIT À L’AUBERGE DE JEUNESSE DE GSTAAD DANS UNE CHAMBRE À QUATRE LITS 64 KILOMÈTRES DE PISTES DAMÉES DANS LA RÉGION GSTAAD- SAANENLAND 7000 VACHES PAISSENT SUR LES 80 ALPAGES ENTOURANT GSTAAD GSTAAD 2000 M DE DÉNIVELÉ POUR LA DESCENTE DU SOMMET DES DIABLE- RETS AU VILLAGE DES DIABLERETS 3594 CHF POUR UNE NUIT DANS LA « GRAND DELUXE SUITE » DE L’HÔTEL THE ALPINA GSTAAD trouver une meilleure vue sur les quatre mille valaisans », déclare Arnold. Lorsque les conditions sont bonnes, il est même possible de descendre au sud vers la vallée du Rhône – soit directement depuis l’Arpelistock, soit depuis le Gältehore et la Gältenlücke en direction du sud. « Un rêve par bonnes conditions de névé » précise le guide. Pourtant, il a prévu une autre variante. Le Rottal et le Fuggetäli descendent au nord du Gältengletscher vers la Geltenhütte. Ces descentes arrivent en tête du classement Gault et Millau pour les gourmets des sommets. Bien que les dernières chutes de neige remontent à quelques jours, seules quelques traces isolées ondulent à travers les pentes. « Un autre avantage de Gstaad », dit Arnold tandis qu’il reprend son souffle entre deux virages dans la poudreuse. « Beaucoup de touristes ne viennent pas ici pour le ski. » Il reste donc assez de place pour des expériences exclusives en montagne. L’orgie de poudreuse continue. « C’est un bon camp de base pour des courses de plusieurs jours », précise Arnold lors d’une pause bien méritée à la Geltenhütte, laquelle se trouve sur la Haute Rou- INSPIRATION 04 / 2017 25

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport