Views
2 years ago

Inspiration 4/2017 fr

  • Text
  • Montagne
  • Musique
  • Gstaad
  • Skis
  • Movement
  • Inspiration
  • Jamais
  • Neige
  • Poudreuse
  • Prix

PLAISIR DIVIN MUSIQUE

PLAISIR DIVIN MUSIQUE DANS LES ALPES Arkady Shilkloper 36

MUSIQUE DE LA MONTAGNE De la traditionnelle « Stobete » aux festivals modernes, les montagnes sont une scène musicale très appréciée. Elles n’en forment pas seulement le décor, mais sont également le berceau de leurs propres formes musicales. Des sons traditionnels, mais encore des développements créatifs expérimentaux – aussi variés que les montagnes, leurs paysages et leurs habitants. TEXTE PETER HUMMEL PHOTO: PETER HUMMEL La musique dans les montagnes connaît un véritable boom : festivals de pop (Zermatt), de jazz (Saint-Moritz), de schlager, etc. La montagne tremble à Flims, à Flumserberg, à Sedrun et à bien d’autres endroits encore. Mais il faut reconnaître que ces manifestations n’ont aucun rapport avec les Alpes, lesquelles servent uniquement de toile de fond. Outre ces festivals, il existe des fêtes de bergers et de vachers traditionnelles comme les « Stobeten » dans la région de l’Alpstein. Ces fêtes primitives célèbrent la musique populaire alpine originale. Mais qu’entend-on au juste par « musique alpine » ? Musique populaire, nouvelle musique populaire ou ländler ? Et quel rôle jouent les instruments alpins traditionnels ? LES DIFFÉRENTES FORMES MUSICALES Les formes musicales traditionnelles, souvent non occidentales, combinées à de la musique pop occidentale sont classées aujourd’hui dans la catégorie « musique du monde ». En Suisse et dans l’espace alpin germanophone, les différents courants qui ont émergé au cours des dernières décennies, musique populaire combinée à des éléments tirés du jazz, du rock, du folk et du hiphop, sont considérés comme appartenant à la nouvelle musique populaire. Cette dernière se démarque sciemment de la musique folklorique, le schlager traditionnel. Le ländler est une musique de danse et d’agrément issue de la musique de danse rurale du 19 e siècle. Elle est populaire au début du 20 e siècle. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, on l’écoute surtout dans les villes. « Les musiciens de l’époque apparaissent en costumes traditionnels, car ils craignent que leurs costumes du dimanche ne leur donnent un air misérable en ville » explique le chercheur en musique populaire Johannes Rühl. « Lors de son apogée dans les années 1930-1940, le ländler est incontestablement la musique d’agrément INSPIRATION 04 / 2017 37

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport