Views
4 months ago

Inspiration No. 03 - 2022

  • Text
  • Montagne
  • Matelas
  • Fibres
  • Laine
  • Ainsi
  • Marque
  • Radys
  • Trois
  • Sommet
  • Courses

Expert Matelas isolants

Expert Matelas isolants Matelas en mousse et matelas autogonflants Les matelas en mousse constituent une option peu coûteuse, résistante et légère pour les trekkings. Il n’y a que sur le plan de l’encombrement qu’ils ne peuvent pas rivaliser avec les autres modèles. Ces matelas se composent soit de polyéthylène (PE), soit d’Evazote (EVA). Ce dernier matériau est une mousse haut de gamme qui garantit de bonnes performances d’isolation déjà pour une épaisseur de 0,5 centimètre (p. ex. Exped Doublemat Evazote). Cette bonne isolation est due à sa structure à pores fermés qui limite fortement les pertes de chaleur. Les matelas en mousse se distinguent en outre par leur élasticité élevée et leur bonne résistance à l’abrasion et permettent d’installer un espace de couchage même sur des terrains accidentés. Ils sont souvent privilégiés lorsqu’un bivouac dans une paroi est prévu. Pour pouvoir offrir une isolation supplémentaire à ces modèles simples, les fabricants ajoutent une feuille d’aluminium. Une structure à picots ou gaufrée au sommet du matelas peut aussi augmenter son pouvoir isolant. Les matelas autogonflants se distinguent des modèles en mousse par un encombrement nettement réduit. Ils marquent aussi des points grâce à leurs bonnes valeurs isolantes et à un poids acceptable. En ouvrant la valve, le matelas se remplit d’air au fur et à mesure que son garnissage en mousse PU isolante se déploie jusqu’à sa taille maximale et offre une surface de couchage plus confortable qu’un matelas en mousse (p. ex. Sea to Summit Ultralight S.I). Ces matelas représentent ainsi une voie intermédiaire intéressante entre un matelas isolant classique et un matelas gonflable – beaucoup connaissent déjà cette construction de par les coussins pratiques que l’on emporte pour augmenter le confort du pique-nique au sommet. Particulièrement chaud : le matelas avec construction en chambres « Il est très utile d’avoir enfin une procédure uniformisée pour mesurer la valeur R. » Andrea Brändli Gestionnaire de produits Les matelas équipés d’une construction en chambres fonctionnent en réalité comme les matelas gonflables. Ce qui les distingue, c’est sa structure en chambres dans laquelle des laminés légers et étanches à l’air forment une organisation parfois complexe de compartiments remplis d’air. Les matelas isolants dont les chambres sont en plus remplies de duvet ou de microfibres garantissent une isolation thermique encore plus élevée (p. ex. Exped Ultra 7R LW Mummy). Ces matelas, qui offrent un compromis idéal entre pouvoir isolant, encombrement et poids, se sont particulièrement imposés en haute montagne ainsi qu’en alpinisme hivernal. Grâce à un garnissage en duvet de 900 cuin, les modèles tels que l’Exped Ultra 7R LW Mummy isolent même suffisamment pour affronter des températures de moins 30 degrés. Il ne faut par contre pas les gonfler autrement qu’avec la pompe fournie (nommée « Schnozzel » chez Exped) : si on les gonfle avec la bouche, de l’humidité peut s’infiltrer dans le matelas. De plus, un gonflage à la bouche à 6000 mètres d’altitude est peu recommandé. Le fabricant suisse Exped reste leader dans le secteur : « Exped continue de miser sur les technologies éprouvées Synmat et Downmat », affirme Brändli. Les matelas sont toutefois désormais fabriqués à partir de textiles recyclés et de manière climatiquement neutre. « Les noms et les coloris des matelas sont aussi nouveaux, de manière à faciliter la vue d’ensemble. » Ainsi, les couleurs correspondent désormais aux valeurs R des produits. dormeurs agités ont besoin de plus de place que ceux qui ne changent jamais de position durant leur sommeil. Et bien sûr, les gens qui dorment sur le côté s’en sortent mieux avec un modèle un peu plus étroit que ceux qui dorment sur le dos ou le ventre. Sur quel matelas faut-il donc arrêter son choix ? « Il est difficile de définir le matelas parfait, car le choix dépend fortement du domaine d’utilisation et des préférences personnelles », explique Brändli. Chez Bächli, on trouve cependant un très grand choix de modèles. Le conseil de l’experte : un essai « en position allongée » dans l’un des magasins Bächli permet de trouver rapidement le matelas adéquat. Car avec une surface de couchage adaptée, on dort non seulement mieux, mais on fait aussi le plein d’énergie pour commencer une nouvelle journée d’aventure de la meilleure des façons. Valeur R La valeur R (à ne pas confondre avec la valeur de reproduction dans le domaine des virus) désigne, dans les sports de montagne, la résistance thermique d’un matelas isolant. Tandis que les sacs de couchage sont contrôlés de manière standardisée depuis 2005 déjà (selon EN 13537), la valeur R des matelas isolants servait certes de point de repère, mais la manière de la mesurer dépendait des fabricants. Début 2020, après de trois ans de travail et l’implication de grands fabricants (p. ex. Therm-A- Rest, Exped, Sea to Summit), une méthode de contrôle uniformisée pour la résistance thermique des matelas a vu le jour. Grâce au protocole de test ASTM F3340-18, toutes les valeurs R des matelas isolants peuvent être comparées entre elles. Mais cela ne nous exempte pas de réfléchir, car les valeurs R n’indiquent pas (contrairement aux sacs de couchage) pour quelles températures extérieures un matelas isolant est adapté. Voici des indications approximatives : des valeurs R de 1-2 caractérisent des matelas pouvant être utilisés en été, tandis que des valeurs R de 3-4 indiquent des matelas pour l’entre-saison, mais non adaptés à des températures négatives. Tout ce qui est au-dessus se prête à une utilisation hivernale et aux expéditions. Conseils pour un sommeil profond Outre l’encombrement et les capacités d’isolation, les dormeurs agités devraient veiller à choisir un matelas silencieux qui ne bruisse pas à chaque mouvement. La surface des matelas est aussi une composante importante et doit être compatible avec le tissu extérieur du sac de couchage. En coordonnant ces deux matériaux, on évite de glisser hors du matelas, ce qui peut se révéler particulièrement utile dans les terrains pentus. Certains fabricants proposent en outre des matelas dans différentes formes et dimensions. La taille de la surface de couchage est influencée par la taille du corps ainsi que par les habitudes de sommeil. Les Photo : Solveig Eichner NOUVELLE GAMME DE MATELAS DE TREKKING Processus de choix facilité Matériaux recyclés Climatiquement neutres Le matelas approprié pour chaque aventure: la gamme Ultra est conçue pour afficher un poids minimal, les matelas Dura sont tout particulièrement robustes et conviennent aux expéditions alors que la gamme Versa se distingue par sa polyvalence et est idéale pour les aventures d’intensité modérée. 32 exped.com 33

Français

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport