Views
8 months ago

Inspiration No. 1/2020

  • Text
  • Glace
  • Montagne
  • Faire
  • Sommet
  • Ainsi
  • Inspiration
  • Neige
  • Trouve
  • Beaucoup
  • Nanga

BON PLAN PIZ BEVERIN

BON PLAN PIZ BEVERIN Dans la situation avalancheuse actuelle, le risque est acceptable – à condition qu’on descende un par un. « Je te laisse la priorité », dit Michi, avec un clin d’œil, « Après tout, tu es mon supérieur ». Jan ne se laisse pas prier et dévale les 350 premiers mètres de dénivelé en laissant un puissant nuage de poudreuse derrière lui. 1450 mètres de dénivelé séparent le sommet de la Pensiun Laresch ; dans de telles conditions, on aurait bien envie que la descente soit un peu plus longue. « Il suffit parfois d’un peu de chance », constate Michael Roth, comblé, sur la terrasse ensoleillée. Et il pense probablement déjà au deuxième jour de course et au Piz Tarantschun, qu’il a entouré en rouge sur la carte posée devant lui. Place au soleil : pause sur l’alapage Dumagns « Il suffit parfois d’un peu de chance ! » MICHAEL ROTH gement sud-ouest du Piz Beverin. Sur le dos marquant, délimité des deux côtés par des ressauts rocheux, on rejoint directement le Piz Beverin. Après 650 mètres, Michi s’arrête soudainement : il découvre, face à lui, une échelle métallique vertigineuse qui permet de franchir un passage clé sur environ 7 mètres. Cependant, avec des chaussures de ski de rando et d’encombrants skis fixés au sac à dos, il est difficile de se défaire de ce sentiment mitigé lorsqu’on gravit prudemment les échelons. A partir de là, il ne reste que 220 mètres jusqu’au sommet, culminant à 2998 mètres. Ce jour-là, la vue est tout simplement imprenable. Toutefois, cela présente aussi un inconvénient : la pente sommitale est tellement exposée au vent que la neige y est généralement comprimée et soufflée par ce dernier. C’est le cas aujourd’hui. « Heureusement que nous ne sommes pas notés sur notre style », souffle Michi, hors d’haleine, mais avec un large sourire, après avoir skié la première section jusqu’à l’échelle. Dans la descente vers l’alpage de digl Oberst, protégée du vent par des vires rocheuses, les quelque 50 centimètres de poudreuse vierge, tombés au cours des deux derniers jours, invitent à se faire plaisir. Néanmoins, une brève évaluation de la situation s’impose. « Le départ est plus raide que 30 degrés, mais la pente devient plus plate juste après », constate Jan, et Michi est de son avis. Cher livre de sommet, quelle joie d’être ici en haut ! Informations sur le Piz Beverin sous : baechli-bergsport.ch/fr/pizbeverin De l'entrée de la voie à la conquête du sommet, chaque pas en montagne nous fait vibrer un peu plus. Nous vivons pour ces moments de défis relevés entre amis et de joie d'arriver ensemble au sommet. Et finalement, pour le PLAISIR de l'aventure avant tout ! * 18 INSPIRATION 01 / 2020 JOHN PRICE CHINA *Pour l'aventure à venir 19

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport