Views
8 months ago

Inspiration No. 1/2020

  • Text
  • Glace
  • Montagne
  • Faire
  • Sommet
  • Ainsi
  • Inspiration
  • Neige
  • Trouve
  • Beaucoup
  • Nanga

E X P E R T CASCADE DE

E X P E R T CASCADE DE GLACE Du matériel bien aiguisé permet de grimper plus facilement et de manière plus sûre. Avec un peu d’exercice, on peut affûter soi-même ses piolets et ses crampons. Pour aiguiser vos broches à glace, rendez-vous dans n’importe quel magasin Bächli Sports de Montagne. de construction, on trouve des broches à glace avec ou sans manivelle sur la patte. Une manivelle intégrée est judicieuse en cascade de glace, mais l’est moins pour les courses d’alpinisme normales. « Elles facilitent la manipulation, d’autant plus que les broches doivent être fixées à une main. » Un travail efficace permet non seulement de gagner du temps, mais économise aussi les avant-bras. Bundi n’est pas particulièrement féru des constructions légères : « Avec six broches à glace de chaque côté du baudrier qui s’entrechoquent, le filetage des modèles ultralégers en aluminium peut rapidement s’abîmer. » Les broches en acier sont plus robustes que les constructions hybrides, mêmes si elles s’usent aussi, tôt ou tard. L’expert déconseille toutefois de réaffûter soi-même les dents : « Pour que les broches à glace restent incisives, l’angle doit être très précis. » Cela est presque impossible à la main. Dans tous les magasins Bächli Sports de Montagne, les glaciairistes peuvent faire affûter leurs broches émoussées sur des machines spéciales. Pour percer une lunule, un crochet est nécessaire afin de faire passer la cordelette. « Les crochets avec couteau intégré sont parfaits pour raccourcir la cordelette à la longueur souhaitée. » Le reste du matériel accroché au baudrier se distingue à peine de l’équipement nécessaire à d’autres entreprises alpines : dégaines, mousquetons, dispositif d’assurage, anneaux de sangle. L’équipement standard donc. CHAUSSURES CRAMPONNABLES Aux pieds, il faut des modèles entièrement cramponnables de la catégorie D. Bundi recommande des chaussures chaudes et solides, en cuir, équipées d’une membrane Gore-Tex spéciale (p. ex. Scarpa Mont Blanc Pro GTX). En compétition ou sur des voies de dry-tooling en surplomb, on utilise des chaussures de cascade de pas sorcier et peut être fait chez soi. « Une simple lime suffit » explique l’expert Bächli. Pour ce faire, il faut fixer le piolet par la lame, tenir la lime perpendiculairement à la lame, puis effectuer des mouvements de va-et-vient en prenant bien garde de respecter l’angle. Au cas où une lame est trop usée, presque tous les fabricants proposent des pièces de rechange. CRAMPONS Pour apprendre correctement la cascade de glace, il est nécessaire de posséder des crampons de glace raide avec une ou deux pointes avant verticales. Pour un premier essai sur glace, des crampons peuvent, par exemple, être loués dans n’importe quel magasin Bächli. « Pour la cascade de glace pure, on recommande des modèles à double pointe », confie Bundi. Ceux-ci sont également adaptés pour les débutants : « Dans les cascades peu raides et très fréquentées, il s’agit surtout de crocheter, c’est-à-dire de placer les crampons dans les trous présents sans les planter trop fort. » Deux pointes permettent une plus grande surface de contact et davantage de stabilité. En laissant descendre légèrement les talons, on peut économiser ses forces et améliorer la tenue des pointes frontales dans la glace. Les glaciairistes ambitieux, qui se sentent à l’aise dans la glace raide, ainsi que les adeptes d’escalade mixte et de dry- tooling préfèrent les crampons de glace raide mono-pointe, avec une seule pointe frontale. Ces modèles permettent une plus grande précision et limitent les risques d’effritement de la glace lorsqu’elle est cassante. Les modèles dotés de pointes frontales interchangeables sont très pratiques selon la course prévue. BROCHES À GLACE Les broches à glaces sont utilisées pour réaliser un point d’ancrage intermédiaire, pour construire un relais ou pour percer des lunules abalakov pour le rappel. « Dix à douze broches devraient suffire pour une cordée », explique l’expert Bächli. « Idéalement, de différentes longueurs, de dix à 20 cm, à utiliser selon l’épaisseur de la glace. » Selon le type PHOTO : JAKOB SCHWEIGHOFER / BLACK DIAMOND 34 INSPIRATION 01 / 2020 35

Français

Proposition de sorti 02.2018 - Freeride autour d’Airolo Neve polverosa nel sud !
Proposition de sorti 01.2018 - Recette glacée et verticale

NEWSLETTER
SOCIAL MEDIA


#baechlibergsport